Objets connectés : Ralph Lauren s’attaque au « polo » avec l’US Open 2014

Plus connue pour ses vêtements de marque, l’enseigne Ralph Lauren n’en est pas moins un acteur important du monde sportif. Pour les fans de la petite balle jaune, il ne leur sera pas passé inaperçu que le célèbre joueur de polo chevauchant son destrier est présent sur tous les maillots des ramasseurs de balle de la quatrième levée du grand chelem de cette année 2014 : l’US Open.

Le Polo Tech, une première attendue

Le tennis étant un sport à la notoriété et l’intérêt mondial, il est idéal pour les marques qui désirent communiquer. Adidas l’a démontré avec Novak Djokovic et son film « Smash the silence » en préparation pour ce même US Open 2014.

La marque Ralph Lauren a, elle également, profité de cet événement d’envergure pour sortir sa dernière invention : le Polo connecté. L’entreprise s’est associée à la firme canadienne OMSignal pour développer un projet assez original, mais toutefois pas complètement surprenant. Le monde des objets connectés de la sphère sportive progressant à grands pas, il apparaissait plutôt évident qu’après les montres capables d’analyser nos performances de course, ou encore les raquettes Babolat capables d’évaluer notre qualité de jeu (pour rester dans le tennis), une technologie plus intégrée liée aux informations physiologiques voit le jour.

Techniquement, le tee-shirt capte les données biométriques de l’individu via les fibres qui composent ce maillot. Il s’agit en fait de fibres d’argent munies de biocapteurs qui sont intégrées dans le tissu. S’il permet donc d’analyser sur l’application dédiée notre fréquence cardiaque, notre respiration ou notre activité, le maillot est également présenté comme vêtement de compression qui améliorerait la circulation sanguine, et faciliterait la récupération.

Un coup de pub, mais pour quoi ?

Si Ralph Lauren frappe un coup dans le monde des objets connectés, c’est surtout par son effet d’annonce, car la phase de commercialisation du maillot n’est pas encore à l’ordre du jour. Le Polo Tech reste un prototype, c’est David Lauren, directeur de communication de la marque qui l’a annoncé lui-même. Du côté de la stratégie marketing de l’opération, on peut considérer qu’elle s’est faite de façon discrète : le tennisman ambassadeur de la marque pendant le tournoi étant l’anonyme Marcos Giron.

Ralph Lauren 2

La stratégie de Ralph Lauren paraît donc encore assez floue et plusieurs objectifs pourraient être perçus derrière cet effet d’annonce. D’une part la recherche de partenariat avec des sportifs performants capables de représenter la marque en tant que vêtement de mode (comme le fait H&M avec Tomas Berdych), je pense notamment à Grigor Dimitrov. Ou d’autre part le simple fait d’obtenir une exposition mondiale, avec l’objectif à long terme que le Polo Tech soit un objet de mode du quotidien capable de contrôler notre bon état de santé, ce qui pour le coup n’aurait plus de rapport direct avec le sport.

Les semaines à venir devraient nous permettre d’en savoir un peu plus, en attendant la date de commercialisation des Polo Tech… Et pourquoi pas espérer un dénouement ce dimanche à l’occasion de la finale de l’US Open !

Fabien Clouet   /   @FabienClouet

Novak Djokovic et Adidas s’associent pour réaliser un film !

Adidas - Novak Djokovic - Smashthesilence

L’US Open version 2014 a démarré depuis lundi et Novak Djokovic, actuel numéro 1 mondial, est l’un des grandissimes favoris du tournoi. Quasiment intraitable depuis le mois juin et sa victoire à Wimbledon, il est fort à parier qu’il devrait aller loin dans la compétition cette année encore (les bookmakers le place en favori numéro 1). Alors, dans ce contexte, son équipementier de chaussures, le géant Adidas, a eu l’idée de mener une campagne publicitaire en collaboration avec l’athlète en réalisant un film pendant toute la durée du tournoi pour lequel « Nole » a été nommé au rang de réalisateur.

#SmashTheSilence : les fans acteurs, Novak réalisateur !

Et qui de mieux que Novak Djokovic pour mener un film lorsqu’on sait qu’il possède des talents d’acteurs, sur et en dehors du court, indéniables ? Rappelez-vous de cette scène où le Serbe se lie de complicité avec un ramasseur de balle lors du dernier Rolland Garros.
Basée sur un modèle participatif, cette publicité (ou court-métrage, on ne connait pas encore exactement la finalité du projet), invite les fans du joueur à partager des photos et/ou vidéos sur les réseaux sociaux Twitter et Instagram via le hashtag #SmashTheSilence. Pour cela, Adidas et Novak font appel aux talents d’acteurs de chacun pour leur permettre de transmettre leurs émotions lors des rencontres disputées par ce dernier. Par exemple, après le premier tour facilement remporté, les fans devaient se mettre en scène en posant le doigt devant la bouche et en communiquant le hashtag #NoleFam. Au fil des jours et des matchs joués, d’autres mises en scène vont être proposées afin de faire le buzz autour du joueur mais également (et surtout) de compiler les meilleures publications de la quinzaine pour créer le fameux film.

La tendance du marketing expérientiel digitalisé

L’objectif de cette initiative est bien évidemment de promouvoir le partenariat qui existe entre Adidas et Novak Djokovic mais en donnant la possibilité aux fans du tennisman de jouer un rôle actif au sein de cette campagne de communication. Une nouvelle fois, ce sont les réseaux sociaux qui sont au centre du dispositif, notamment grâce aux nombreux avantages des hashtags, et qui permettent de créer des liens directs entre le joueur, la marque et les spectateurs, favorisant ainsi l’expérience de ces derniers lors de l’événement. Nul doute que les fans de Novak Djokovic vont croiser les doigts pendant tout le tournoi et espérer, encore plus fort que d’habitude, voir leur idole remporter cette édition 2014 de Flushing Meadow pour que le film soit encore plus agréable à regarder. Alors,  « jeu, set, … et watch » ?

Rafaël De Oliveira / @Raf_dragaozito

Le food truck s’invite dans les opérations marketing !

food truck

Le food truck, ce concept de restauration rapide qui transforme des camions en véritables cuisines mobiles, est en plein essor ces dernières années sur le territoire français. De plus en plus d’amateurs (ou professionnels) de gastronomie se lancent à l’aventure afin de créer des concepts toujours plus novateurs et créatifs. Ainsi, certains se spécialisent dans les pizzas ou les burgers, d’autres dans les sushis et d’autres encore dans les hot-dogs revisités, le tout pour apporter de nouvelles saveurs au sein du monde culinaire et se différencier des restaurateurs traditionnels.

Un nouvel outil marketing pour les marques ?

Devenu un mot à la mode, le food truck, comme toutes nouvelles tendances grand public,  est convoité par les marques qui y voient une nouvelle façon de communiquer, à la fois créative, originale et socialement intéressante (la cible est touchée directement car il y a un contact direct et physique entre la marque et le consommateur). Ainsi, plusieurs marques célèbres du monde alimentaire ont réalisés durant ces derniers mois des opérations marketing afin de promouvoir leurs gammes de produit ou leurs nouveautés en parcourant les rues de grandes villes du monde entier. Par exemples, on a pu voir circuler dans les grands boulevards de Paris des food truck à l’effigie du géant de la glace Ben & Jerry’s ou du spécialiste de la pâte à tartiner des petits déjeuners Nutella qui ont organisés des événements marketing placés sous le signe de la découverte et de la convivialité. Plus récemment, ce sont les marques McCain et Herta qui, pour la présentation de leurs nouveaux produits, respectivement les Up’ et Pom’Crisp et les Knacki Hot-Dogs, ont sillonné les routes pour créer le buzz autour de leurs nouveautés.

 Foodtruck_Ben&Jerrys-Nutella-Herta-McCain

Mais les marques qui ne font pas parti du monde de l’alimentation dans tout ça ? Et bien figurez-vous qu’elles commencent à trouver des moyens d’utiliser le food truck, notamment pour promouvoir des événements. Et l’US Open d’en être un précurseur !

L’US Open de Tennis à la conquête des fans !

Du 18 au 31 août 2014 se tiendra l’un des 4 tournois du Grand Chelem de tennis, à savoir l’US Open (ou Flushing Meadow pour les puristes). Événement bien sur ultra populaire qui n’a plus besoin de faire ses preuves en termes de notoriété, le tournoi de tennis new-yorkais a décidé de mener une opération plutôt originale cette année : aller à la rencontre de ses fans via des food trucks ! L’idée semble un peu hors contexte à première vue mais pas du tout. En effet, l’équipe organisatrice à souhaité mettre en avant pour cette nouvelle édition les services de restauration qui sont intégrés à l’événement. Les food trucks US Open, placés dans les rues de New-York, permettent aux fans de tester les sandwichs, hamburgers et autres mets qu’ils pourront retrouver dans les restaurants du tournoi pendant toute la quinzaine de compétition.

L’opération marketing nommée « Nothing beats eating here » (rien ne vaut de manger ici), en référence au slogan du tournoi « Nothing beats being here » (rien ne vaut d’être ici), et qui permettait également aux fans de repartir avec des réductions pour les places ou autres goodies, montre bien tout le potentiel exploitable de cette tendance des food trucks qui, je pense, n’a pas fini de nous surprendre…

Rafaël De Oliveira – @Raf_Dragaozito