Le marketing digital et ses tendances en 2015

mark digital

Les marketeurs attirés de plus en plus par le digital ! 

D’après une étude réalisée par WBR Research au Royaume Uni, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, la moitié des décisionnaires marketing senior pensent que les investissements de leur entreprise dans le digital ne sont pas suffisants et 87% prévoient d’augmenter leurs dépenses sur le marketing mobile.

Les trois objectifs principaux dans le marketing digital sont la génération de ventes, l’acquisition de nouveaux clients et l’augmentation du trafic sur le site web.

Durant l’année 2015, les marketeurs français auront pour objectif principal de développer des activités multicanales avant même la génération de ventes. Ce marketing digital fait désormais partie intégrante de la stratégie marketing des marketeurs. Aujourd’hui, les campagnes digitales gagnent du terrain sur les autres canaux grâce à un ciblage nettement plus performant ce qui permet, d’après 8 marketeurs sur 10, un retour sur investissement plus important. Le mobile est plébiscité par les répondants de l’étude, ce qui explique l’explosion du marché des applications mobiles, mais très peu ont confiance en leur propre offre.

C’est pourquoi 87% prévoient d’augmenter leurs investissements dans ce secteur, car ils ressentent un déficit face à leurs concurrents. Nous pouvons remarquer une forte volonté des marketeurs de s’ouvrir à des nouvelles technologies même avant que le retour sur investissement soit prouvé. Les marques doivent être innovantes et être les premières à investir une nouvelle technologie, un nouveau réseau, c’est ce qui explique également l’intérêt des marques pour les réseaux sociaux en 2015. Après ce bref constat du marché du marketing digital et de son évolution future, prévoyons ensemble les tendances du marché en 2015.

Le contenu est roi

Aujourd’hui, les marques se doivent d’être performantes dans la création de leur contenus digitaux aussi bien pour leur référencement ou la gestion de leur image sur les réseaux sociaux. Même si l’image devient plus forte que les mots sur ces canaux, les marques se doivent d’être innovantes et intéressantes dans le fond et la forme. Le brand content restera donc une priorité des marketeurs pour le digital.

Des régies publicitaires diversifiées et performantes

A partir de 2015, les régies publicitaires auront à nouveau la côte. Google Adwords reste bien évidemment la plus connue, mais les marques devront néanmoins innover en investissant sur d’autres régies afin de diversifier leurs messages et leurs audiences. Les réseaux sociaux avec une audience importante tels que Facebook ou Twitter cherchent donc à développer de nouveaux outils pour attirer les marques sur leur régie publicitaire.
Durant l’année 2014, Facebook a notamment amélioré la performance de ses publicités ou encore investit dans une plateforme publicitaire multicanal tandis que Twitter a lui rendu visible le nombre de vues d’un Tweet ou a encore testé un bouton « click-to-call ». Un autre géant du Web, Amazon, propose un outil intéressant pour les sites marchands, facturé au clic elle permet de proposer ses produits sur l’interface d’Amazon pour finalement ramener les clients sur son propre site. Cette offre propose un fort retour sur investissement puisqu’il ne sera facturé que si vos produits suscitent l’attention d’un client potentiel.

Native advertising & data analyse

Pour 2015, le ciblage deviendra de plus important dans les publicités display afin d’intéresser et de proposer aux internautes une bonne expérience utilisateur. Le contenu publicitaire pourra donc être affiné selon les intérêts, les comportements de chacun grâce au retargeting et à un traitement plus performant des big et smart data.

Une stratégie multicanale

Comme démontré dans l’étude précédemment, le mobile sera le nouvel outil important des stratégies marketing. Il faudra obligatoirement se doter d’un site responsive ou avoir une propre version mobile. Cette présence sur smartphone et tablette permettra aux marques d’accompagner les utilisateurs sans casser l’expérience client.

Les objets de plus en plus connectés

Aujourd’hui, les objets connectés investissent toutes sorte d’activité. Les objets connectés peuvent être envisagées de différentes manières. La première étant de lancer sa gamme de produits connectés tel que babolat avec sa raquette connectée ou encore Ralph Lauren et son polo. Ces marques investissent dans de nouveaux produits high tech, tendance et qui propose une nouvelle expérience client. Toutes les marques n’ont pas pour vocation de créer des objets connectés mais elles peuvent tout de même intégrer ceux-ci au coeur de la stratégie de communication avec des actions spéciales qui interpelleraient les cibles. Les marques pourront également penser à intégrer les beacons à leurs actions de communication mais également sur leur point de vente pour enrichir encore plus l’expérience client.

La réalité augmentée : encore trop tôt ?

Deux géants du Web risquent de s’affronter cette année sur le marché de la réalité augmentée avec Google et ses google Glass et Facebook qui a fait l’acquisition de l’Oculus Rift en 2014. Cette technique reste encore trop confidentielle et non accessible à un trop grand nombre de personnes pour qu’elle fasse partie des tendances de 2015. Si les deux géants trouvent un angle d’attaque sur un marché plus important et avec une utilisation plus large, il est certain que cette technologie deviendra un élément très intéressant à intégrer dans les stratégies de communication pour les marques.

Je ne peux donc que vous encourager à réaliser une veille permanente et laisser libre cours à votre imagination pour intégrer toutes les nouvelles tendances à votre stratégie marketing.

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Instagram lance ses outils d’analyses statistiques !

Les Community Manager du monde entier l’attendaient, Facebook l’a fait ! Et oui, on vient d’apprendre que le réseau social Instagram va (enfin !) intégrer à sa plateforme des outils statistiques pour permettre aux annonceurs de gérer leur compte. Pionnier dans le partage de photos et vidéos, Instagram est devenu aujourd’hui un des leaders du social media notamment depuis que les marques l’ont intégré au sein de leur stratégie digitale. Mais, étrangement, et contrairement à Facebook ou Twitter, rien n’était mis en place pour assister les marques dans leur utilisation du réseau social (des outils externes existaient déjà mais ils ne faisaient pas parties intégrantes d’Instagram). C’est désormais chose faite grâce à la mise en place des 3 outils analytics : Account Insights, Ad Insights et Ad Staging.

Gérer son compte avec Account Insights

Sur le même modèle que l’outil de Facebook, l’Account Insight permet d’avoir accès aux statistiques générales du compte de la marque. Ainsi, différents onglets existent (sommaire, performance, audience, publications) afin d’avoir une vue globale des actions menées par la marque sur Instagram et de connaître les données chiffrées en termes d’impressions des publications, de portée organique ou encore d’engagements des abonnés. De plus, des indications sur les meilleures pratiques à adopter, comme les moments à privilégier pour poster une publication, sont disponibles ainsi que des informations concernant les abonnés (âge, sexe, pays, …).

instagram-account-insights

Gérer ses publicités avec Ad Insights

Instagram laisse désormais la possibilité aux marques de créer leurs propres publicités sur l’appli. Il paraissait donc primordial de permettre aux community managers d’avoir un accès rapide et simplifié aux contenus et surtout aux résultats des campagnes menées. L’outil Ad Insights, à l’image de ce que l’on peut trouver sur Facebook, garantit un résumé des annonces publicitaires créées où apparaissent les objectifs, dates, cibles, fréquences d’impressions mais également le nombre de likes et de commentaires laissés par les utilisateurs sur les publications. Un suivi du budget peut se faire en instantanée pour assurer une meilleure gestion tout au long de la campagne publicitaire. Il y a fort à parier que cet outil va jouer un rôle important dans le développement et la multiplication des publicités sur Instagram car il apporte aux annonceurs des garanties non négligeables.

ad-insights-instagram

Créer ses publicités avec Ad Staging

Différent des deux autres, l’outil Ad Staging n’est pas un vivier de statistiques mais un espace de création au sein duquel les graphistes des publicités peuvent travailler leurs visuels directement. Disponible sur pc (pour rappel, Instagram n’est utilisable que sur smartphones), il permet de gagner du temps sur la création d’une publicité et de rendre plus ergonomique encore l’application.

Logiquement calqués sur l’existant de Facebook, ces nouveaux outils analytics viennent confirmer la grande tendance de ces derniers temps qui laissaient à penser qu’Instagram cherchait à monétiser de manière plus importante sa plateforme. Ces appels de phares aux annonceurs devrait lui permettre de prendre encore une nouvelle dimension dans les mois à venir…

Rafaël De Oliveira / @Raf_dragaozito

Snapchat, 5 raisons pour une marque de s’y installer !

addusonsnapchat

Lancé en 2011, le jeune réseau social Snapchat ne cesse de faire parler de lui depuis plusieurs mois. En effet, entre son refus catégorique de se laisser racheter par Facebook, le lancement de nouvelles fonctionnalités telles que la visio ou la messagerie instantanée, ou encore l’évolution exponentielle de son nombre d’utilisateurs, l’application de partages de photos éphémères s’est fait une véritable place dans ce (grand) monde du social media. Alors qui dit nouvelle place forte du numérique dit forcément intérêt des marques à chercher à exploiter un possible nouveau vecteur de communication. Nous avons ainsi décidé de sélectionner 5 raisons qui font qu’une marque se doit d’intégrer Snapchat à sa stratégie digitale.

1. Snapchat, le réseau social du moment

De 2011 à 2014, le nombre d’utilisateurs de Snapchat évolue d’une façon si incroyable que l’on se demande jusqu’où cela peut s’arrêter, surtout qu’au jour d’aujourd’hui, plus de 70% des membres ont moins de 25 ans et qu’il reste donc un potentiel encore énorme à exploiter.

Snapchat_chiffres_utilisateurs.png large

A l’image de Twitter et Facebook, Snapchat a bénéficié de l’engouement créé autour de la Coupe du Monde de football au Brésil pour devenir un acteur majeur des interactions entre les fans de foot pendant un mois, profitant notamment de la grande tendance du selfie. L’actualité est donc au cœur du réseau social.

2. Montrez que votre marque est dans la tendance

Être sur les réseaux sociaux, cela signifie pour une marque qu’elle ne se conforme pas aux bonnes vieilles méthodes de communication mais bien qu’elle est attentive à l’évolution des pratiques de notre société et plus particulièrement des évolutions incessantes de la sphère digitale. Évoluer, se diversifier, ou encore proposer des nouvelles expériences aux consommateurs sont autant d’atouts qui ne doivent pas être négligés dans une stratégie marketing. Il parait donc indispensable pour les marques d’évaluer les possibilités que peut offrir Snapchat, notamment pour toutes celles qui possèdent une clientèle jeune et dynamique, et donc forcément déjà adepte de l’application au petit fantôme jaune.

3. Une forte expérience consommateur

Alors que Facebook ne cesse de faire baisser son fameux Reach (taux de visibilité d’une publication par les personnes qui aiment la page), Snapchat offre une visibilité et une capacité d’engagement non négligeable. En effet, la réception d’un snap est, à l’image d’un sms, accompagnée d’une notification. Cette alerte donne un côté intuitif à l’application et permet de prendre connaissance du snap reçu très rapidement. Conscient du caractère éphémère du message, le consommateur offre alors toute son attention pendant le court laps de temps d’affichage, créant ainsi une interaction complète avec la marque. La proximité entre le consommateur et la marque est d’autant plus intéressante que les échanges de snaps semblent personnalisés et renforcent le lien d’appartenance ou d’attache à la marque. La question de la transmission du message souhaité, problématique majeure de n’importe quelle campagne de communication, se pose évidemment beaucoup moins que sur un autre support.

4. Une application en constante mutation

Depuis fin 2013 et sa véritable explosion un peu partout dans le monde, Snapchat a déjà proposé un nombre incalculable de mises à jour, même souvent mineures. L’envie d’évoluer et de proposer de nouvelles fonctionnalités est calquée à la fois sur la croissance du nombre d’utilisateurs et sur leurs attentes toujours plus grandes. Snapchat se doit pour cela de se rénover tous les mois et il est vrai que, pour avoir suivi les différentes mises à jour de l’application, le changement est criant. Et les marques dans tout ça ? Oui car il est vrai qu’aujourd’hui rien ne leur est vraiment dédié si ce n’est la possibilité de créer un compte comme une personne lambda et d’y proposer des snaps ou des stories (photos qui restent affichées pendant 24h et qui sont visibles par tous nos amis). Mais, au vu de sa stratégie depuis 3 ans, tout laisse à penser que Snapchat est déjà en train de s’attaquer à cette problématique d’intégration des marques au sein de son application. Sous forme de compte pro comme Facebook ? De suggestions de comptes à suivre comme Twitter ? On attend de voir…

5. Parce qu’avec les 4 premières raisons, cela ne peut que marcher

Jeune, dynamique, sociale, addictive, interactive, évolutive, etc. Les adjectives ne manquent pas pour décrire Snapchat et montrer son potentiel d’exploitation. Avec Snapchat, les marques ont semble-t-il découvert un nouveau moyen efficace pour toucher leur cible facilement. Grâce à son format atypique, la publicité et les images ne viennent pas gêner l’utilisateur dans son expérience puisque le snap est court, percutant, et ne reste pas stocké dans la mémoire du téléphone. Déjà utilisée par certaines marques, comme Mc Donald’s ou Taco Bell, pour citer les plus grands, la start-up semble armée pour séduire de plus en plus les annonceurs pour du placement publicitaire… à la seule condition d’être créatif et de savoir optimiser au maximum le format imposé par l’application ! Les voyants sont donc au vert malgré le léger pré-requis actuel qui est de posséder une clientèle plutôt jeune. Mais les chiffres tendent à présager une hausse de l’âge moyen des utilisateurs dans les mois et années à venir…

Rafaël De Oliveira

Twitter en pleine mutation : Découvrez les futures fonctionnalités

Twitter

Les utilisateurs de Twitter connaissent le nouveau profil développé qui ressemble très étrangement au profil personnel de Facebook. Twitter a donc fait évoluer son interface de différentes manières.

L’évolution du design

Le première est biensûr graphique avec des dimmensions différentes de l’ancienne version comme l’introduction d’une véritable photo de couverture qui rappelle fortement celle du réseau social le plus populaire au monde. Les dimensions de la photo de couverture sont de 1500×1500 px et celles de la photo de profil sont de 400×400 px. Twitter a également fait évoluer son design pour tenter de rendre plus claire et plus simple la lecture avec des tweets mis en avant dans la timeline. Puis, Twitter mentionne désormais votre date d’inscription sur le réseau social, ainsi vous pourrez également observer la date d’inscription des autres utilisateurs.

Les nouvelles fonctionnalités annoncées

Twitter cherche également à proposer de nouvelles fonctionnalités à ses utilisateurs pour tenter d’attirer un plus grand nombres de Twittos potentiels. Tout d’abord, le réseau social a lancé sa galerie photo qui permet de publier jusqu’à 4 photos en même temps dans un seul tweet. Pour le moment, cette fonctionnalité est réservée aux utilisateurs sur smartphones. Comme nous vous l’expliquions précédemment avec la fonction « click-to-call », Twitter tente de développer son marketing sur mobile qui reste l’avenir de la communication en ligne. Toujours dans le but de se rapprocher du leader des réseaux sociaux, les utilisateurs pourront désormais se faire identifier sur les photos qui est une des fonctionnalités qui continue de poser des problèmes aux utilisateurs sur le contrôle de leur e-réputation. Mais les twittos pourront tout de même régler leurs paramètres pour ne pas être identifiés sur n’importe quelles photos. Ensuite, le réseau social de l’oiseau bleu permettra à ses utilisateurs de mettre en avant un tweet sur son mur afin qu’il ne descende jamais et reste visible dans le temps.

Puis, toujours dans un but d’améliorer l’échange et l’attractivité pour les marques, Twitter permettra d’identifier rapidement les tweets qui auront généré des réponses et ceux qui n’ont eu aucun retour. Cela rappelle notre article sur la volonté de Twitter d’afficher le nombre de vues des publications pour montrer l’audience. Car autant, les utilisateurs que les marques aiment savoir si leurs publications plaisent et sont partagées. On peut donc penser que Twitter travaillera à l’avenir sur une offre de statistiques complètes qui correspondra à son ambition d’attirer plus de marques. Puis, les utilisateurs auront accès à de nouveaux filtres de recherche comme : le type de média, la géographie,…

Des fonctionnalités en projet

Enfin, d’autres fonctionnalités sont en projet comme la mise en favori de certains utilisateurs. Les autres fonctionnalités auront pour but de proposer de nouvelles utilisations du réseau social comme l’intégration d’émoticônes ainsi que la modification du Retweet qui deviendrait un bouton « Partage ». Enfin, certaines nouveautés sont à l’étude comme un mode de « chuchotements » pour créer des discussions en mode privé avec un groupe de personnes. Enfin, une fonctionnalité « unfollow » devrait apparaître qui consisterait à désactiver temporairement le suivi d’un contact sans arrêter d’être son follower et sans que celui-ci ne s’en aperçoive.

Des objectifs clairs

On remarque clairement différents objectifs dans l’évolution de Twitter  qui sont :

– Devenir attractif pour de nouveaux utilisateurs en se rapprochant du modèle Facebook autant par l’utilisation du réseau social que par son design – Augmenter l’utilisation de posts engageant avec des photos et vidéos pour augmenter le partage – Devenir plus attractif pour les marques grâce à ses outils et son audience – Convaincre les marques avec son service statistiques.

Et vous que pensez-vous de ces évolutions pour Twitter ?

Dimitri Marié

Facebook annonce des publicités plus performantes !

facebook

Quand on se connecte sur son compte Facebook, que ce soit sur pc ou sur smartphone, on aperçoit rapidement le fil d’actualités, les notifications ainsi que les différentes invitations aux événements et aux jeux. Mais il y a un autre élément qui saute aux yeux et qui peut devenir rapidement gênant : les publicités !

En effet, les banderoles publicitaires prennent un espace de plus en plus conséquent sur le réseau social et il est difficile d’opérer des réglages pour les diminuer ou les supprimer. Alors, forcément, de nombreux utilisateurs se plaignent de ces encarts intempestifs qui empêchent parfois la bonne visibilité de la plateforme. Facebook, qui a bien compris le message que ses membres veulent lui faire passer, mais qui ne veut pas délaisser les annonceurs de plus en plus adeptes de ces publicités, a peut-être trouvé une solution qui pourrait satisfaire tout le monde.

Des publicités bien plus grandes.

Facebook a décidé de modifier le format des publicités : elles seront plus grandes que celles actuelles ! Ainsi, les illustrations prendront beaucoup plus de place et les textes associés ne seront plus à droite de celles-ci mais en-dessous, comme c’est le cas pour les annonces présentes sur le fil d’actualités.

 Nouvelle publicité Facebook

De la quantité vers la qualité.

« On se plaint d’avoir trop de publicités et Facebook nous les agrandit encore plus !! », c’est le genre de question qui vient à l’esprit tout de suite. Mais pas de panique, Facebook ne s’arrête pas là. En effet, la modification de l’affichage engendrera également une nette diminution du nombre de publicités présentes sur la page d’accueil.

La nouvelle stratégie de Facebook est donc de faire la part belle aux publicités afin d’offrir une meilleure expérience aux utilisateurs et d’augmenter le retour sur investissement des annonceurs. Pour cela, Facebook annonce même un engagement presque trois fois supérieur aux résultats actuels, ce qui n’est en rien négligeable pour les marques et les community managers.

Les nouvelles publicités devraient voir le jour dès la fin de ce mois d’avril 2014.

Rafaël De Oliveira