Smartphone : top 5 des inventions pratiques pour ceux qui sont accros à leur mobile !

NeveDrop 3collaboractifs

Depuis l’arrivée des smartphones, et peut-être même déjà un peu avant, nous sommes beaucoup à être devenus « accros » à ces appareils mobiles qui nous suivent tous les jours. Je dis « nous » car je fais moi aussi parti de ces gens pour qui il est aujourd’hui très difficile de passer une journée sans avoir à plonger le nez plusieurs fois sur l’écran de son smartphone, notre nouveau meilleur ami. Du coup, on deviendrait presque des machines faisant tout le temps la même chose : textoter, aller sur Facebook, regarder l’heure, visionner les stories Snapchat de ses amis, regarder les actus de l’Equipe ou de RMC Info, répondre à une conversion de groupe sur Messenger, retourner sur Facebook et actualiser le fil d’actus toutes les secondes, jouer à Candy Crush, couper les notifications de cette même conversation de groupe Messenger qui font vibrer le smartphone en continu, re-regarder l’heure, etc.

Il est désormais devenu très difficile de pouvoir se passer de son smartphone et les rares moments où l’on doit s’en séparer paraissent presque interminables. Alors, pour tous ceux qui ont du mal à lâcher leur mobile, j’ai regroupé 5 inventions pratiques qui vont vous permettre de soulager votre esprit et de rester plus fidèle que jamais à votre meilleur appareil de compagnie. Lire la suite

En 2014, Android passe le milliard de smartphones vendus !

Android 3collaboractifs

Souvenez-vous de 2013, un chiffre éloquent nous était communiqué, la commercialisation de smartphones à travers la planète atteignait presque le milliard d’unités !

Ce chiffre ahurissant annoncé il y a près de 12 mois est aujourd’hui devenu « normal ». La dernière étude de Strategy Analytics sur la vente de terminaux mobiles en 2014 est sortie, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la croissance est nette : 1,3 milliards de smartphones ont été vendus cette année, soit une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente. Une annonce relayant les données de 2013 à la rubrique des faits divers.

Google plus que jamais leader du marché des OS

Dans ces statistiques, une autre donnée est marquante, le marché des smartphones Android écoulés est supérieur à celui de l’ensemble des smartphones écoulés en 2013. 1,042 milliards de mobiles Android ont été vendus cette année, un chiffre qui correspond à plus de 80% des smartphones vendus. 4 smartphones sur 5 sont équipés d’un OS (système d’exploitation) Android !

Google accroît donc sa part de marché en plus d’accroître fortement ses volumes de vente car Android gagne presque 2% par rapport à 2013.

Apple fidèle à lui-même, les autres OS dans la tourmente

Apple a écoulé dans le monde 192,7 millions d’iPhones, suivant ainsi la croissance du marché en augmentant son volume de ventes. iOS reste ainsi le seul système d’exploitation stable capable de concurrencer Android. Leur positionnement sur un secteur plus qualitatif et le fait de ne commercialiser leurs OS que sur leurs terminaux confine Apple à cette part de marché. Il est cependant évident que le but des OS d’Apple n’est pas de miser sur la quantité mais bien sur la qualité. Les chiffres que je vous donne (tirés de Strategy Analytics) ne parlent pas ici que de parts de marchés quantitatives en objets.

Parallèlement, Microsoft, engagé depuis plusieurs années dans une bataille des OS avec Google, et qui voulait s’imposer sur le marché après son rachat complet de Nokia et l’affirmation de sa marque Microsoft Mobile semble marquer franchement le pas. Pas sur qu’une éclaircie soit en vue pour l’année 2015.

Après le monde des OS de PC qui avait été totalement absorbé par Microsoft, les différents acteurs s’étaient jurés de vouloir s’éviter un nouveau monopole du marché. Les OS alternatifs ayant divisés leurs parts de marché par trois et leur volume de vente par deux, on en prend pourtant tout droit le chemin, une seule chose change : le nom de l’entreprise qui s’affirme. Cette position dominante de Google (avec Android) expliquant au passage l’explosion du marché des applications mobiles se cristallisant de plus en plus sur les deux plateformes que sont l’Apple Store et Google Play.

Côté machines, les asiatiques dopent le marché

Si la quantité de smartphones vendus à explosée en 2015 c’est surtout grâce à l’émergence des marchés asiatiques. La Chine et l’Indonésie sont d’après Strategy Analytics deux « gros » moteurs de l’industrie qui continueront à booster la croissance en 2015.

Car Google vend des OS, mais Google vend beaucoup moins de téléphones ! Samsung est là et reste le maître chez Android mais son influence sur les résultats de l’OS propriété de Google se font decrescendo depuis début 2014 : le souffle du déclin pour l’entreprise coréenne ? Xiaomi a par exemple commercialisé 61 millions de mobiles en 2014 (5% de PDM).

Les historiques occidentaux peinent. Microsoft n’est même pas au niveau des émergents asiatiques avec seulement 38,8 millions de mobiles vendus et 3% de parts de marchés. Blackberry semble lui destiné à disparaître de la circulation malgré les efforts consentis pour le moderniser. De 20 millions de terminaux et 2% de PDM en 2013, l’entreprise est passée à 9,3 millions de smartphones vendus et 0,7% de PDM en 2014 : une longue mais certaine descente aux enfers !

De ces données statistiques, une seule chose est certaine. Pour ceux qui en douteraient encore, l’avenir est à l’utilisation et l’exploitation de données mobiles ! Et pour les utopistes adeptes d’une concurrence libre et élargie, Google vous salue bien !

Fabien Clouet  /  @fabienclouet

Le marketing mobile en plein développement

internet-mobile-tablettes-smartphones
Nous continuons sur la lancée du dernier article sur le SMS marketing, nous parlerons toujours de téléphone aujourd’hui avec la technique en plein développement le marketing mobile. Ce moyen qui risque de bousculer le marché de l’e-pub à l’avenir.

Le marketing mobile en plein boum

En 2013, le trafic mondial des données mobiles a augmenté de 81%. Selon une étude réalisée par Cisco, le flux de données mondiales a atteint une moyenne mensuelle de 1,5 exabytes, un volume 18 fois plus élevé qu’en 2001. En 2014, le nombre d’appareils connectés sera supérieur à la population mondiale.
Selon une étude sur l’utilisation des mobiles, un utilisateur consulte plus de 100 fois par jour son smartphone. Cette statistique prouve l’importance de cet outil dans notre vie. Nous pouvons également constaté que le marché des smartphones est en pleine croissance et donne lieu à une guerre entre les constructeurs de mobiles.

Un marketing efficace selon les marketeurs

L’avantage de ce nouveau mode de marketing est que vous pouvez vous connecter avec la bonne personne, au bon moment et au bon endroit ce qui offre un moyen de ciblage ultra performant pour optimiser ses campagnes. Au delà d’un meilleur ciblage, le marketing mobile apporte un outil pour les marketeurs afin de contextualiser la communication.
Une étude sur le marketing mobile auprès des professionnels du marketing est parue au mois de Juin.
Les professionnels ont compris l’intérêt de ce moyen de communication car 42% des professionnels ont déclaré avoir déjà eu recours au marketing mobile.
Lorsque l’on apprend que 42% des utilisateurs de smartphone consulte leurs mails à partir d’un smartphone, on peut se dire que le marketing mobile a de belles heures devant lui et va bousculer le marché.

Vous pouvez retrouver l’étude complète à télécharger gratuitement sur: http://ascend2.com/home/latest-report/

Le marketing mobile: une priorité à l’avenir

Il y a 55% des professionnels font de ce type de marketing une priorité pour le futur de leur entreprise.
Les principaux objectifs de se tourner vers ce marketing sont l’engagement du consommateur, augmenter la notoriété de la marque, augmenter le trafic vers le site internet ainsi que les ventes.
Il sera important pour les marques de réfléchir à une stratégie efficace sur mobile avec notamment une optimisation du contenu pour le mobile avec surtout la technique responsive. En effet, aujourd’hui, trop peu de contenu sont encore responsive pour les mobiles, ce qui a pour effet de rebuter les utilisateurs de mobiles et prospects potentiels pour les professionnels.
Ensuite, dans l’étude, 54% des répondants citent l’importance d’un site optimisé pour mobile. Viens ensuite, une application mobile, l’optimisation des e-mails pour le mobile.
Malgré cela, certains freins sont à noter pour développer une stratégie marketing sur mobile. La principale est le manque d’expertise en interne. Ensuite, les restrictions budgétaires sont citées à 36%, puis le manque de stratégie à 32%.

Malgré les freins cités par les professionnels, le marketing mobile sera tout de même le principal outil pour les marketeurs grâce à son efficacité de ciblage, une meilleure contextualisation et surtout l’augmentation d’équipements dans le monde.

Dimitri Marié

Twitter associé à Médiamétrie dans la social TV

social TV

Médiamétrie Twitter TV Ratings dans un an

Médiamétrie s’associe avec Twitter dans la Social TV pour créer un outil de mesure des tweets générés par un programme diffusé à l’antenne. Ce système verra le jour d’ici un an et s’appellera Médiamétrie Twitter TV Ratings. Les chaînes pourront connaître le nombre de tweets publiés sur Twitter et leur visibilité avec le nombre de personnes ayant réellement vu les messages.

« Nos études soulignent la progression rapide de la social TV: 1 internaute sur 5 commente les programmes TV,  le nombre de Tweets a été multiplié par trois entre 2012 et 2013. Avec Twitter, nous allons  aider les médias à mieux mesurer et comprendre les nouvelles formes d’interaction des téléspectateurs internautes avec les émissions TV», explique Julien Rosanvallon, le directeur du département télévision de Médiamétrie.

Selon Justine Ryst, Directrice du développement de Twitter France, « Médiamétrie Twitter TV Ratings va fournir des données pertinentes aux professionnels des médias afin d’améliorer leurs stratégies TV sur Twitter. Cet outil de mesure indépendant permettra ainsi aux diffuseurs et aux annonceurs de quantifier et d’évaluer le niveau d’engagement des émissions télévisées. »

Objectif : Monétiser l’audience sociale

Comme, aujourd’hui, les télévisons disposent des audiences sur leurs programmes télé, demain, elles auront l’audience des tweets sur leurs programmes. Elles bénéficieront ainsi du retour des utilisateurs de Twitter sur leurs émissions ou séries, pourront mesurer leur « engagement » et valoriser la communauté des Français qui sont exposés aux tweets d’une émission. Aujourd’hui, les utilisateurs du réseau social lisent plus les tweets qu’ils n’en produisent. La stratégie de Twitter consiste à mesurer l’audience des tweets, en vue de la monétiser. Twitter a ainsi récemment racheté deux start-up spécialisées dans la mesure d’audience, SecondSync et Mesagraph, et cherche à développer son business model pour devenir rentable. « On veut prouver la valeur économique de Twitter en mesurant les audiences connectées aux programmes », note Justine Ryst.

Twitter cherche à donner un aperçu du  » reach  » d’une émission aux marques. Cette donnée importante également pour les chaînes de télévision, pour lesquelles les audiences sociales prennent de plus en plus de poids et pour lesquelles le succès d’une émission ne se juge donc plus à l’aune de ses seules audiences hertziennes.

Cet outil démontre la volonté du réseau social de répondre à un besoin des chaînes et de développer son offre commerciale pour les marques.

Un outil déjà développé aux Etats-Unis

Twitter travaille aux Etats-Unis avec le cabinet Nielsen depuis Octobre 2013, pour mesurer l’engagement social autour des émissions de télévision américaines avec le Top Nielsen Twitter Ratings.

Quelques chiffres pour démontrer les résultats obtenus aux Etats-Unis : les MTV Movie Awards ont produit 2,4 millions de tweets, générant une audience de 9,1 millions de personnes. Le dernier épisode de « Game of Thrones » a généré 102 000 tweets pour une audience de près de 2,87 millions de vues. Le record est détenu par le « selfie » de stars réalisé par Ellen DeGeneres, la maîtresse de cérémonie des Oscars : un tweet qui a été vu 33 millions de fois.

Un système à améliorer

Les données socio-démographiques de l’audience se limiteront au sexe et aux tranches d’âge ce qui ne facilitera pas la compréhension des comportements de chaque cible. De plus, Twitter ne semble toujours pas capable de qualifier la tonalité positive, négative ou neutre d’un message. Un paramètre crucial pour les marques qui voudront s’associer à un contexte pour s’adresser à une cible particulière.

La Social TV reste un des moyens pour Twitter d’augmenter sa rentabilité. Il faudra néanmoins que le réseau social soit capable d’apporter un meilleur ciblage et plus d’informations aux marques pour les attirer.

Dimitri Marié

« Click-to-call » : Une innovation marketing pour Twitter

L’innovation  marketing : une obligation pour Twitter.

Le business model du réseau social est basé, depuis son lancement, exclusivement sur la publicité qui représente, aujourd’hui, 90% de ses revenus.
En 2013, Twitter a rencontré quelques difficultés face aux annonceurs et aux innovations stratégiques des autres réseaux sociaux.
Le coût moyen d’une publicité est en baisse malgré un volume de publicités effectuées en hausse. Cela traduit un réel manque de confiance des annonceurs envers l’efficacité marketing de ce réseau social.

Twitter est entré en Bourse en Novembre 2013 et a connu une forte perte car la frilosité des annonceurs a eu pour effet d’effrayer les investisseurs. L’entreprise doit donc innover afin de prouver son potentiel de croissance.

Et si Twitter lançait son bouton « click-to-call »

Le réseau social souhaite, aujourd’hui, compenser sa faiblesse dans le ciblage de ses utilisateurs.

Pour cela, Twitter développerait un bouton « click-to-call » basé sur un concept en plein essor : la géolocalisation.
Twitter pourrait proposer aux marques et entreprises d’installer ce bouton sur une publicité mobile pour permettre une prise de contact directe et rapide avec des clients potentiels.
Elles pourront alors communiquer leurs offres promotionnelles aux clients les plus proches de leur enseigne.

La volonté de Twitter est de renforcer, en priorité, son offre marketing sur smartphones car 3/4 de son chiffre d’affaires publicitaire est généré par son application mobile.

Google maps et Foursquare proposent déjà un outil similaire mais leur concept est, depuis leur lancement, basé sur la géolocalisation. Ce bouton permet aux marques d’avoir un retour sur investissement (ROI) rapide suite au lancement de la publicité.

Si Twitter parvenait à lancer un outil tel que le bouton « click-to-call », il pourrait connaître une nouvelle croissance mais devra continuer son innovation marketing pour rattraper son retard face aux autres réseaux sociaux.

Affaire à suivre dans les prochaines semaines…

Dimitri Marié