La Réalité Virtuelle bientôt dans notre vie réelle

Oculus 3collaboractifs

Souvenez-vous l’année dernière ! Dimitri vous avait présenté le rachat par Facebook d’une start-up des nouvelles techno qui avait vocation à transformer notre façon de consommer les images sur écrans : Oculus VR.

L’entreprise qui travaillait principalement à l’époque sur son casque de réalité virtuelle Oculus Rift fait donc reparler d’elle ces jours-ci puisque Facebook a annoncé que le casque serait commercialisé non pas fin 2016 mais dès le premier trimestre de cette même année. On nous annonce donc que dans moins d’un an, la réalité virtuelle va devenir monnaie courante… Et on ne croit pas si bien dire car si Oculus fait beaucoup de bruit avec son modèle Rift, il a déjà lancé son modèle Gear VR avec Samsung. Allez, mettez votre casque, on plonge dans ce marché que le grand public va bientôt découvrir ! Lire la suite

Samsung, Google et Apple en place pour les solutions de paiement mobile

SONY DSC

La guerre du paiement mobile. C’était déjà le titre d’un de mes précédent articles qui faisait état de l’activité grandissante qu’avaient les multinationales du web et de la high-tech dans le développement de solutions de paiement « mobiles ». Et bien la hache de guerre n’est pas prête d’être enterrée outre-atlantique où les nouveaux arrivants sur le marché commencent à donner une réelle consistance à ce qui sera notre « porte-monnaie mobile » de demain. Les nouvelles s’enchaînent et Apple qui semblait avoir pris une longueur d’avance sur ses concurrents voit la meute revenir à grandes enjambées ! Décryptage.

Samsung rachète LooPay

La nouvelle ne fait pas énormément de bruit mais le géant coréen, qui pendant des dernières années se livrait une féroce concurrence avec Apple, connaît pour la première fois un très léger recul sur le marché. La faute à Apple qui conserve toute son activité, et surtout l’émergence sur le marché asiatique d’un autre futur très grand : Xiaomi, qui en plus ne s’est toujours pas lancé sur le marché occidental.

Face à ce léger déclin, Samsung veut anticiper sa relance et développer de nouveaux secteurs de croissance. Le dernier en date : le paiement mobile avec le rachat de LooPay.

Aux Etats-Unis, la technologie de paiement dite de « Magnetic Secure Transmission » (MST) développée par LooPay est déjà compatible avec près de 90% des lecteurs de cartes bancaires à piste magnétique utilisés par les magasins et marchands en général. Un avantage considérable par rapport à la technologie NFC d’Apple Pay qui elle nécessite que les marchands changent leurs lecteurs de cartes au profit de terminaux compatibles.

Compatible avec tous les smartphones, LooPay se matérialise non pas sous la forme d’une technologie intégrée mais d’une technologie additionnelle puisqu’il faut encastrer son smartphone (sous Apple ou Android) pour que la coque de protection tire les informations et interagisse avec les terminaux de paiement.

Si LooPay possède de l’avance côté marchands, pas sur que l’utilisation d’un boîtier extérieur représente un avantage du côté des clients qui pourront loués la technologie intégrée NFC d’Apple.

Google Wallet à la relance pour unir tout le monde contre ApplePay

Google ne pouvait évidemment pas se permettre de passer à côté de cette bataille. Si aucune nouvelle de développement du côté « paiement mobile » n’avait alors jusque là été communiquée, il semblerait que l’opération de grande ampleur soit enfin déclenchée.

Google vient d’annoncer très récemment le rachat de Softcard Technology et la signature d’accords avec les grands opérateurs américains de la téléphonie tels que Verizon, AT&T ou T-Mobile USA (90% du marché à eux trois). Conséquence de toutes ces manœuvres : Google Wallet sera installé sur tous les smartphones Android commercialisés par les trois géants de la téléphonie mobile. Les systèmes de transactions mobiles développés par par Softcard Technology ont déjà été homologués par Verizon, AT&T et T-Mobile USA.

Google réussit un joli coup puisque l’homologation de Google Wallet lui avait été refusée par ces géants de la téléphonie lors de son premier déploiement.  Cette belle opération va lui permettre de toucher un public beaucoup plus large, mais surtout de proposer enfin une solution de paiement sur sa version Android, matérialisant une réponse concrète à la technologie ApplePay installée sur tous les iPhone 6.

Apple et Google pour les OS, et Samsung pour les terminaux mobiles! Les acteurs puissants du marché sont dans la place pour imposer leur système de paiement aux yeux et aux habitudes des américains. Une qui arrivera très probablement bientôt en Europe!

Fabien Clouet  /  @fabienclouet

Ice Bucket Challenge : la viralité pour la bonne cause

A l’initiative d’un athlète, Pete Frates, atteint de la maladie dégénérative de charcot, ce « Ice Bucket Challenge » a été lancée dans le but de récolter des fonds pour une association caritative. Depuis quelques mois déjà, anonymes et célébrités se renversent des seaux d’eau glacée en se filmant et postant la vidéo sur les réseaux sociaux. Ce phénomène est devenu viral au même titre que la Neknomination mais avec un impact plus fort car il intègre le monde des célébrités comme des sportifs professionnels, des artistes et même des anciens présidents.

1D274906370956-today-ice-bucket-challenge-140715-06.blocks_desktop_medium

Le principe

Chaque personne a été nominée préalablement par un de ses amis, elle a donc 24 heures pour se verser un seau d’eau glacée sur la tête. Une fois le défi réussi, la personne peut à son tour désigner trois personnes qui auront 24 heures pour l’imiter. Si une personne n’effectue pas ce challenge, elle devra alors verser un don de 100 dollars à l’association ALS.

Un phénomène pour la bonne cause.

Si ce challenge parait amusant, il n’en est pas moins très important pour les malades atteints de la maladie de Charcot. En effet, beaucoup ne connaissaient pas ou peu cette maladie et encore moins cette association. Beaucoup de personnes effectuent donc ce challenge tout en versant également les 100 dollars. L’association a récolté aujourd’hui plus de 70 millions de dollars en partie grâce au succès de cette action. La viralité du phénomène a permis d’offrir une publicité internationale à l’association ALS. Le phénomène a été lancé dans la région de Boston avant d’atteindre rapidement des stars de football américain et même la police locale. Le moment où le phénomène est devenu médiatique et international est la nomination de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook qui nominera ensuite, Bill Gates. A partir de ce moment là, les personnalités ultra populaires s’enchaîneront comme Tom Cruise, Justin Bieber, Lionel Messi, George W. Bush, Steven Spielberg, etc… Entre le mois de juin et le mois d’août, plus de 28 millions de personnes auraient évoqué le défi sur Facebook, selon le réseau social et 2,4 millions de vidéos auraient été postées. Aujourd’hui, le phénomène est mondial et médiatisé. Pour preuve, TF1 en a même fait un sujet de son journal.

http://videos.tf1.fr/jt-we/2014/ice-bucket-challenge-des-sportifs-aux-stars-hollywoodiennes-8471859.html

spielberg-gates-zuckerberg-timerberlake-etc-releve-defi-ice-bucket-challenge-1663749-616x380

Samsung détourne le phénomène

Samsung a décidé de participer lui aussi à l’ « Ice Bucket Challenge » avec son Samsung Galaxy S5. Samsung prouve l’étanchéité de son produit et va plus loin en nominant 3 de ses concurrents qui sont le HTC M8, le Lumia 930 et bien sûr l’iphone 5. La marque profite de ce phénomène viral pour mettre en évidence un des avantages concurrentiels de son produit devant les internautes. De plus, les autres marques citées devront réagir à cette nomination mais malheureusement aucun d’entre eux n’est étanche, il faudra donc trouver un moyen de réponse pour chacun d’entre eux.

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Bientôt un scanner rétinien sur les smartphones Samsung ?

Ça avait fait beaucoup de bruit et fait naître de nombreuses rumeurs il y a environ 6 mois avec la sortie du Galaxy S5 de Samsung ; et bien il semblerait que les bruits de couloir commencent à prendre une certaine consistance ! Ce « ça » dont je veux parler, c’est la dernière innovation technologique sur laquelle travaille la marque sud-coréenne : un scanner rétinien pour ses smartphones.

Quand Samsung Exynos rapproche la réalité de la fiction

Les cinéphiles se souviennent peut-être de l’année 2002, année de sortie du film de Steven Spielberg Minority Report dont le rôle principal est interprété par l’inusable Tom Cruise. Cette fiction (tirée du roman de Philip Dick de 1956)  projetait notre monde en… 2054, soit dans 40 ans. Le film présente des personnes qui sont toutes fichées au quotidien par scanner rétinien, le héros devant même subir une transplantation de nouveaux yeux pour changer d’identité « aux yeux » de la Police.

Avec dans les cartons ce projet de scanner rétinien d’identification individuelle par nos smartphones, Samsung ouvre la porte à ce que P.Dick fantasmait il y a 60 ans et que nous pensions fiction il y a 12 ans de cela. Si la marque avait repoussé la sortie de cette technologie six mois auparavant, il semblerait bien que son travail actuel porte ses fruits. C’est la filiale du géant Coréen chargée du développement de cartes mères pour les téléphones et tablettes Samsung Exynos qui l’a laissé penser en twittant le 12 juillet dernier des nouvelles de ses progrès :

 Samsung Scanner

Une technologie, pas encore un facteur de différenciation marketing

Si Samsung Exynos a également lancé le hashtag #ExynosTomorrow en lien avec toutes les innovations technologiques que la filiale développe, l’opération fait toutefois peu de bruit. Car la technologie ne fait pas tout. Notre société, réglée par la loi du marché laisse avant tout la place au besoin, et celui d’une sécurité absolue sur son smartphone est en cours de création.

On peut facilement imaginer que dans quelques années nos simples téléphones auront également l’usage de moyen de paiement. C’est déjà partiellement le cas et des entreprises travaillent dessus comme le fait Paypal avec Pay@table. Mais aujourd’hui, la sécurité sur son smartphone n’est pas encore un sujet assez mature pour bénéficier d’une véritable stratégie marketing articulée autour de la technologie.

Si on réfléchit au potentiel qu’il y a derrière tout ça, on aperçoit plus de 1 milliards de personnes touchées à travers la planète, soit près de 15% de la population mondiale. Imaginez toutes ces personnes (nous en fait !) fichées par leur rétine via leur smartphone… Philip Dick, aujourd’hui décédé n’imaginait probablement pas que son imagination de l’époque puisse être envisagée concrètement 60 ans plus tard !

En attendant, Samsung, qui n’est probablement pas le seul à travailler sur le sujet, garde son innovation bien au chaud, attendant le moment propice pour véritablement se lancer !

Fabien Clouet