CES de Las Vegas : la cure d’innovation pour envisager l’avenir !

CES15 3collaboractifs

S’il ne fait pas trop de bruit dans les medias classiques, les branchés du web et des nouvelles technologies n’auront pas oublié que s’est ouvert aujourd’hui l’incontournable événement high-tech de cette nouvelle année : le Consumer Electronics Show !

Se déroulant à Las Vegas du 6 au 9 janvier, cet événement s’est imposé depuis quelques années comme le rendez-vous pour les entreprises présentant les objets high-tech grand public de demain.

Un bon nombre d’innovations ont été présentées en avant première au CES. Pour jouer les has been, je vous parlerai de Télévision HD, de caméscope numérique ou de Xbox si l’on remonte une quinzaine d’années en arrière. Un peu plus proche de nous, en 2011, on trouve un bon nombre de tablettes tactiles. Alors imaginez aujourd’hui en 2015, ce que va nous dévoiler le CES sur nos attitudes de consommation de demain !

De nombreuses entreprises du monde entier ont donc rendez-vous à Las Vegas. Il y a 3500 exposants pour cette édition 2015. La catégorie la plus représentée est celle des objets connectés : 900 exposants dont 540 pour les objets connectés « wearables ». C’est d’ailleurs la tendance annoncée de demain : un accès à distance à tous nos objets et une analyse permanente toujours plus poussée de notre environnement direct.

La France est bien représentée cette année avec 120 entreprises présentes.

Je vous laisse découvrir quelques exemples de ce qui risque de bientôt entrer dans nos attitudes courantes de consommation.

Start Me Up, le français qui veut révolutionner l’analyse comportementale à des fins marketing grâce au visage.

Le 3DRudder un pavé tactile à contrôler avec les pieds pour se mouvoir dans une réalité avec des déplacements avant/arrière, gauche/droite, élévation/descente ou encore rotation. Il pourrait être un complément utile aux casques tel l’Occulus Rift pour se mouvoir dans des mondes virtuels.

Narrative clip 2.0, la caméra à porter sur soi quotidiennement prend des photos toutes les 30 secondes et les envoie directement à notre smartphone.

Triby d’Invoxia, le téléphone main libre aimanté à votre frigidaire pour qu’il envoie des messages sur votre smartphone ou que vos enfants puissent vous appeler en appuyant sur un seul bouton.

Vous pourrez également découvrir d’autres innovations au lien ci dessous :

http://www.lemonde.fr/pixels/portfolio/2015/01/05/au-ces-de-las-vegas-biberons-connectes-et-enceintes-volantes_4549568_4408996.html

Pour se déplacer, les constructeurs automobiles sont aussi sur le coup de la révolution mobile. Si Volkswagen a misé sur la voiture ultra connectée, la Polo R-Touch, qui ne possède plus de boutons ni de compteurs mais des tableaux de bords intuitifs composés d’écrans tactiles, Mercedes et Audi ont eux joué sur la tendance des véhicules sans conducteurs !

A regarder à partir de 2 minutes 05.

Vous l’aurez compris, au CES de Las Vegas, c’est l’abondance d’innovation dans un espace réduit. Si les plus curieux découvriront un large panel d’inventions, il est cependant moins sur qu’elles parviennent toutes à notre future société de consommation. En revanche, l’avenir y est, c’est certain, alors souvenez vous-en !

Fabien Clouet   /   @FabienClouet

Bientôt un scanner rétinien sur les smartphones Samsung ?

Ça avait fait beaucoup de bruit et fait naître de nombreuses rumeurs il y a environ 6 mois avec la sortie du Galaxy S5 de Samsung ; et bien il semblerait que les bruits de couloir commencent à prendre une certaine consistance ! Ce « ça » dont je veux parler, c’est la dernière innovation technologique sur laquelle travaille la marque sud-coréenne : un scanner rétinien pour ses smartphones.

Quand Samsung Exynos rapproche la réalité de la fiction

Les cinéphiles se souviennent peut-être de l’année 2002, année de sortie du film de Steven Spielberg Minority Report dont le rôle principal est interprété par l’inusable Tom Cruise. Cette fiction (tirée du roman de Philip Dick de 1956)  projetait notre monde en… 2054, soit dans 40 ans. Le film présente des personnes qui sont toutes fichées au quotidien par scanner rétinien, le héros devant même subir une transplantation de nouveaux yeux pour changer d’identité « aux yeux » de la Police.

Avec dans les cartons ce projet de scanner rétinien d’identification individuelle par nos smartphones, Samsung ouvre la porte à ce que P.Dick fantasmait il y a 60 ans et que nous pensions fiction il y a 12 ans de cela. Si la marque avait repoussé la sortie de cette technologie six mois auparavant, il semblerait bien que son travail actuel porte ses fruits. C’est la filiale du géant Coréen chargée du développement de cartes mères pour les téléphones et tablettes Samsung Exynos qui l’a laissé penser en twittant le 12 juillet dernier des nouvelles de ses progrès :

 Samsung Scanner

Une technologie, pas encore un facteur de différenciation marketing

Si Samsung Exynos a également lancé le hashtag #ExynosTomorrow en lien avec toutes les innovations technologiques que la filiale développe, l’opération fait toutefois peu de bruit. Car la technologie ne fait pas tout. Notre société, réglée par la loi du marché laisse avant tout la place au besoin, et celui d’une sécurité absolue sur son smartphone est en cours de création.

On peut facilement imaginer que dans quelques années nos simples téléphones auront également l’usage de moyen de paiement. C’est déjà partiellement le cas et des entreprises travaillent dessus comme le fait Paypal avec Pay@table. Mais aujourd’hui, la sécurité sur son smartphone n’est pas encore un sujet assez mature pour bénéficier d’une véritable stratégie marketing articulée autour de la technologie.

Si on réfléchit au potentiel qu’il y a derrière tout ça, on aperçoit plus de 1 milliards de personnes touchées à travers la planète, soit près de 15% de la population mondiale. Imaginez toutes ces personnes (nous en fait !) fichées par leur rétine via leur smartphone… Philip Dick, aujourd’hui décédé n’imaginait probablement pas que son imagination de l’époque puisse être envisagée concrètement 60 ans plus tard !

En attendant, Samsung, qui n’est probablement pas le seul à travailler sur le sujet, garde son innovation bien au chaud, attendant le moment propice pour véritablement se lancer !

Fabien Clouet