Le crowdsourcing made in Quirky

quirky_logo

L’économie collaborative se développe principalement autour du concept de consommation collaborative, réponse qualitative aux velléités de chacun de faire des économies et de consommer de façon responsable. Mais comme nous vous l’avions déjà présenté, d’autres opportunités existent ! La marque Quirky l’a bien compris et l’exploite parfaitement.

Le consommateur inventeur

Eric Cassagne, directeur de la marque Auchan, le soulignait mardi 8 avril lors de la conférence « A little market » : les bonnes idées ne sortent pas forcément des conseils d’administration ou autres réunions de dirigeants.

Effectivement, les bonnes idées pour l’utilisation d’un produit, ce sont aussi les utilisateurs qui les ont ! Lancée en 2009 par l’américain Ben Kaufman, la plateforme Quirky offre aux consommateurs la possibilité de proposer un produit innovant. Les inventeurs soumettent ainsi leur idée sur le site web, en contrepartie de quoi ils doivent s’acquitter de la somme de 10$ (aux USA). Plusieurs catégories d’objets permettent de classer les idées proposées : électronique, santé & fitness, maison & jardin, cuisine, éducatif, jeux, voyages et aventure, divers.

Ensuite ce sont les membres de la plateforme qui votent pour leurs produits préférés. Mais le système ne s’arrête pas au simple fait de choisir, puisque les utilisateurs du site peuvent également participer au développement du produit en intervenant sur le design, l’amélioration technique, le style, le nom, le slogan et même l’estimation du prix de vente.

C’est ce partage de connaissances et d’informations dans le but de produire ensemble que l’on nomme production contributive ou crowdsourcing.

quirky-infographic

Créer pour mieux acheter

Le reste du processus est simple, les ingénieurs de Quirky sélectionnent chaque semaine des produits qui pourront être développés et commercialisés. Ils poussent ensuite le processus en usine afin de le tester réellement, évaluent les possibilités de diffusions et les retombées.

Ainsi plusieurs produits Quirky ont déjà vu le jour : le tire-bouchon-verseur, la passoire-bol ou encore le tableau de bord nimbus en font partie. Mais la plus célèbre réussite de Quirky reste à ce jour le pivot-power, multiprise flexible et adaptable à tous les coins de la maison, vendue à 600 000 exemplaires et conçue par plus de 700 personnes.

quirky-pivot-power-surge-protector-10

Et les concepteurs dans tout ça ? Que gagnent-ils ? En fonction des résultats, Quirky va jusqu’à reverser 30% des bénéfices générés aux inventeurs et améliorateurs du produit !

Encore peu développée en France, la marque Quirky devrait toutefois gagner en notoriété. La signature d’un partenariat avec Auchan en décembre 2012, a permis la conception de produits en mode crowdsourcing, qui seront officiellement lancés la semaine prochaine.

Restez à l’affût, le prochain inventeur, c’est peut-être vous !!

https://fr.quirky.com/invent

Fabien Clouet

Allianz France lance sa plateforme digitale « Real Life »

Real life

Allianz France vient de lancer une nouvelle plateforme digitale pour présenter aux internautes leurs différents types d’assurances.

Allianz affirme donc sa volonté de se rapprocher des gens en utilisant un nouvel outil lui permettant de se connecter aux internautes pour leur parler de sinistres de tous les jours. A l’aide de cette plateforme, la marque utilise des situations du quotidien immortalisées par, un acteur du quotidien de tous, Google. Elle associe chaque photo à des produits et des services d’assurances.

« Allianz Real Life » incarne la modernité de la marque, en proposant à ses clients une expérience digitale divertissante et ludique.

Lydie Hippon-Darde, directrice de la marque et de la publicité d’Allianz France explique qu’au travers de cette expérience digitale innovante, la marque souhaite être proche de ses clients et partager avec eux les émotions de situations insolites et imprévues. Avec cette plateforme, Allianz espère aussi devenir un partenaire qui accompagnera ses clients au quotidien pour réaliser leurs projets en toute sérénité.

Allianz France propose à ses fans Facebook de poursuivre l’expérience en recherchant de nouvelles images insolites sur Google Street View. L’assureur utilise ainsi cette nouvelle plateforme digitale avec le concept du crowdsourcing pour créer un buzz et un réel engagement derrière sa marque. Cette stratégie a pour but d’apporter une image fun d’Allianz auprès des clients potentiels et donner envie aux utilisateurs de partager des images toujours plus insolites.

L’agence Ogilvy est à l’origine de cette plateforme qui mêle le direct aux réseaux sociaux et à l’amusement interactif. Batoule Hassoun, directrice conseil, et Baptiste Clinet, directeur de création, expliquent leur choix d’utiliser Google Street View car c’est un outil que tout le monde connaît et utilise au quotidien. L’agence souhaitait apporter une innovation pour montrer la diversité des offres en les mettant en scène dans la vraie vie, de façon ludique.

Cette plateforme digitale est accessible sur le web mais aussi sur mobile.

Dimitri Marié

L’économie collaborative : qu’est ce que c’est ?

L’économie collaborative : Un nouveau concept

Plus qu’une mode, l’économie de partage est un secteur en plein développement. Après la crise boursière de 2008-2009  aux États-Unis, les consommateurs ont développé de nouveaux réflexes. Elle marque un renouveau des formes de solidarités et de proximité grâce au Web, aux applications et aux nouvelles technologies.

Appelée aussi « sharing economy », l’économie collaborative repose sur quatre concepts différents qui ont pour but de produire de la valeur en commun.

Le premier est la production contributive qui correspond au partage de connaissances et d’informations dans le but de produire ensemble.
Le deuxième concept est le financement participatif, appelé aussi crowdfunding, qui permet aux consommateurs de financer un projet qui les intéresse.
Le troisième est l’open knowledge qui correspond aux partages de connaissances et groupes de travail sur un sujet en particulier.
Enfin, le dernier concept est la consommation collaborative qui regroupe l’hébergement chez l’habitant, le covoiturage, la location de voiture entre particuliers, les services entre particuliers,etc…

Pour mieux comprendre ce dernier concept :

La consommation collaborative en France

Pour 83% des français, l’important est de pouvoir utiliser un produit plus que de le posséder. Ce qui prouve un réel changement des mentalités dans notre société. Voici les différents types de consommation collaborative en France :

Les différents types de consommation collaborative en France
La consommation collaborative est en plein boum en France. En 2014, d’après une étude TNS Sofres de Novembre 2013, 1 français sur 2 est adepte de la consommation collaborative.
Toujours selon cette étude, 59% des français ont confiance dans les échanges entre particuliers.
Enfin, 51%  des pratiquants de la consommation collaborative comptent faire plus d’échange et partager d’avantage en 2014.

Cependant, le flou juridique sur ces activités reste une menace pour leurs développements. En effet, l’administration française ne laissera pas se développer ce qu’elle ne peut pas contrôler et cherchera à l’encadrer. Il est donc envisageable de voir apparaître une nouvelle législation sur l’ensemble des domaines de l’économie collaborative dans les mois à venir.
Le covoiturage, par exemple, a été réglementé pour empêcher les utilisateurs de réaliser des bénéfices car l’administration ne parviendrait pas à les taxer.

Plusieurs facteurs démontrent, tout de même, un fort potentiel de développement du phénomène en 2014 :

– le besoin de réaliser des économies
– le taux d’usage des réseaux sociaux qui prouve la recherche de lien social
– le taux d’adoption des smartphones au sein de la société
– la prise de conscience écologique sur notre sur-consommation.

Et vous êtes-vous des consomm’acteurs ?

Dimitri Marié