Instagram lance ses outils d’analyses statistiques !

Les Community Manager du monde entier l’attendaient, Facebook l’a fait ! Et oui, on vient d’apprendre que le réseau social Instagram va (enfin !) intégrer à sa plateforme des outils statistiques pour permettre aux annonceurs de gérer leur compte. Pionnier dans le partage de photos et vidéos, Instagram est devenu aujourd’hui un des leaders du social media notamment depuis que les marques l’ont intégré au sein de leur stratégie digitale. Mais, étrangement, et contrairement à Facebook ou Twitter, rien n’était mis en place pour assister les marques dans leur utilisation du réseau social (des outils externes existaient déjà mais ils ne faisaient pas parties intégrantes d’Instagram). C’est désormais chose faite grâce à la mise en place des 3 outils analytics : Account Insights, Ad Insights et Ad Staging.

Gérer son compte avec Account Insights

Sur le même modèle que l’outil de Facebook, l’Account Insight permet d’avoir accès aux statistiques générales du compte de la marque. Ainsi, différents onglets existent (sommaire, performance, audience, publications) afin d’avoir une vue globale des actions menées par la marque sur Instagram et de connaître les données chiffrées en termes d’impressions des publications, de portée organique ou encore d’engagements des abonnés. De plus, des indications sur les meilleures pratiques à adopter, comme les moments à privilégier pour poster une publication, sont disponibles ainsi que des informations concernant les abonnés (âge, sexe, pays, …).

instagram-account-insights

Gérer ses publicités avec Ad Insights

Instagram laisse désormais la possibilité aux marques de créer leurs propres publicités sur l’appli. Il paraissait donc primordial de permettre aux community managers d’avoir un accès rapide et simplifié aux contenus et surtout aux résultats des campagnes menées. L’outil Ad Insights, à l’image de ce que l’on peut trouver sur Facebook, garantit un résumé des annonces publicitaires créées où apparaissent les objectifs, dates, cibles, fréquences d’impressions mais également le nombre de likes et de commentaires laissés par les utilisateurs sur les publications. Un suivi du budget peut se faire en instantanée pour assurer une meilleure gestion tout au long de la campagne publicitaire. Il y a fort à parier que cet outil va jouer un rôle important dans le développement et la multiplication des publicités sur Instagram car il apporte aux annonceurs des garanties non négligeables.

ad-insights-instagram

Créer ses publicités avec Ad Staging

Différent des deux autres, l’outil Ad Staging n’est pas un vivier de statistiques mais un espace de création au sein duquel les graphistes des publicités peuvent travailler leurs visuels directement. Disponible sur pc (pour rappel, Instagram n’est utilisable que sur smartphones), il permet de gagner du temps sur la création d’une publicité et de rendre plus ergonomique encore l’application.

Logiquement calqués sur l’existant de Facebook, ces nouveaux outils analytics viennent confirmer la grande tendance de ces derniers temps qui laissaient à penser qu’Instagram cherchait à monétiser de manière plus importante sa plateforme. Ces appels de phares aux annonceurs devrait lui permettre de prendre encore une nouvelle dimension dans les mois à venir…

Rafaël De Oliveira / @Raf_dragaozito

Les réseaux sociaux au service de l’évènementiel

Aujourd’hui, l’utilisation du digital au sein de l’évènementiel s’accroît et devient un outil marketing important.

Les réseaux sociaux sont donc un nouvel outil pour promouvoir, avant, pendant mais aussi après l’évènement. En amont de l’évènement, les organisateurs informent, valorisent, interrogent la communauté et dynamisent leur image. Puis pendant l’évènement, les organisateurs commentent, connectent, reportent aux absents ce qu’il se passe. Enfin, après l’évènement, les organisateurs débriefent, informent, valorisent leurs résultats et interrogent leurs clients.

Il y a donc 4 étapes clés dans l’évènementiel sur les réseaux sociaux. La première est de planifier ses contenus pour ne pas subir le manque de temps lors de l’évènement. Puis, il s’agit de diffuser les informations sur les réseaux les plus pertinents. Ensuite, il s’agira d’animer sa communauté et de répondre à ses interlocuteurs. Enfin, les organisateurs devront raconter une histoire pour valoriser l’évènement en engageant les participants et les potentiels clients.

réseaux-sociaux_live-événementiel

Avant l’évènement

Avant l’événement, il s’agira de faire le buzz, créer l’intérêt et fédérer la communauté autour de ses valeurs et de l’évènement. A quelques semaines de l’évènement, la communication digitale aura pour but de motiver les potentiels participants.

Les organisateurs doivent donc commencer par la création de « pages spéciales » dédiées à l’événement sur les principaux réseaux sociaux pertinents pour s’adresser à la cible visée afin de susciter l’intérêt des internautes : Facebook, Twitter, Viadeo, LinkedIn, Instagram, Google+, Pinterest. Ensuite, les organisateurs doivent créer l’intérêt des fans, followers en apportant des informations exclusives sur l’évènement (conditions d’entrée, guest stars, programme, revue de presse). Il s’agira également d’animer la communauté avec des jeux-concours, des jeux autour de l’évènement. Dès le départ, nous comprenons qu’il est obligatoire pour les organisateurs de planifier les actions sur les réseaux sociaux mais également de dédier au moins une personne pour ces outils marketing. Ce constat va se renforcer pendant l’évènement.

Pendant l’évènement

Pendant l’événement, les organisateurs devront animer la communauté, faire parler de ce qu’il se passe lors de l’évènement. Pour cela ils devront recueillir des témoignages des participants, des tweets des observateurs et les partager au plus grand nombre. Le live tweet est donc aujourd’hui au centre de l’organisation d’un évènement notamment grâce à la création d’un hashtag officiel de l’évènement qui permet de suivre une discussion sur un même sujet. Mais le travail du community manager lors d’évènement sera aussi de répondre aux utilisateurs des différents réseaux sociaux. Cela permettra à l’organisation d’entretenir une relation privilégiée avec sa communauté. Il devra également modérer les réactions sur les réseaux sociaux qui peuvent être parfois très difficiles envers certaines personnes.

Enfin, la création de contenu par les organisateurs sur les lieux de l’évènement permettra aux absents de participer à l’évènement. Pour ma part, ce contenu est à très forte valeur ajoutée pour les fans et followers qui seront beaucoup plus enclin à partager, retweeter, commenter ou aimer les publications. Les organisateurs peuvent également mettre en place des dispositifs pour encourager les participants à partager directement sur leur mur des photos de l’évènement.

Après l’évènement

Il est primordial pour les organisateurs d’avoir une stratégie à long terme et donc la volonté d’entretenir la relation avec les fans pour les prochaines éditions. Pour cela, les organisateurs auront la possibilité de faire le point sur les résultats, l’ambiance et devront continuer à engager la communauté avec des contenus intéressants. Ces publications devront être rapidement effectuées afin de profiter de l’enthousiasme des participants qui seront beaucoup plus à même de partager, aimer et commenter le contenu. Si l’évènement a été un succès, il faudra toujours communiquer sur les valeurs de l’évènement, sur l’ambiance, les temps forts… Les organisateurs peuvent également remercier les participants, les ambassadeurs sur les réseaux sociaux et chercher à obtenir des ressentis des participants. Enfin, le community manager devra tirer un bilan de l’image et de l’ampleur de l’évènement sur les réseaux sociaux.
Une fois le bilan effectué, il ne reste plus qu’à tirer des enseignements pour améliorer les éditions futures.

Et vous quel évènement avez-vous suivi ou partagé ou vécu sur les réseaux sociaux ?


Dimitri Marié – @dimitrimarie

Qu’est ce qu’un Community Manager ?

formation-community-manager

Le profil du CM

Le Community Manager doit être un utilisateur éclairé des médias sociaux, connaître les codes de chaque réseau social, les utilisateurs présents sur ces médias et la communication à faire sur chaque plateforme. De plus, le community manager ne fait pas l’intermédiaire entre la marque et les utilisateurs mais il doit être le premier fan de son entreprise, comprendre son fonctionnement et adopter ses codes pour parler en son nom. Puis, le poste de community manager implique d’être curieux, de s’intéresser à de nombreux projets et d’être attentif à l’actualité afin de rebondir rapidement. En effet, la réactivité doit être une des qualités principales du community manager car les utilisateurs n’aiment pas que la réponse soit trop tardive. Enfin, il est bien évident que le sens du contact, la maîtrise de soi et du dialogue sont indispensables.

Le poste de Community Manager en 2014 en France

D’après une enquête, réalisée en ligne par Regionsjob.fr, du 15 au 30 Avril 2014 auprès de 760 professionnels en poste, le profil moyen d’un CM est une femme de 27 ans résidant en région. Cette enquête vous révèlera le salaire moyen, les conditions de travail, les missions, l’âge la formation et bien d’autres caractéristiques sur les community managers en 2014 en France.

Voici l’étude complète sur les community managers 2014 : http://fr.slideshare.net/captainjob/enquete-community-managers-2014

Infographie pour résumer l’étude : http://www.letudiant.fr/metiers/portrait-robot-du-community-manager.html?preview=140655639

Un besoin de crédibilité auprès du grand public

Quel CM n’a jamais entendu « Moi j’ai un vrai métier », « Tu fais seulement du Facebook ? c’est facile », même si être connecté sur les réseaux sociaux est un passe-temps pour certains, le community manager est là pour modérer une communauté et l’animer. Il passe donc beaucoup plus de temps à créer du contenu plutôt que d’être sur les réseaux sociaux. Pour être community manager, il faut absolument connaître l’ensemble des éléments de son entreprise, connaître l’importance de la communication, déterminer les enjeux de toutes informations pour l’entreprise. En effet, le Community Management peut être simple parfois mais il peut être à double tranchant d’autre fois. Si un community manager utilise parfois un type de communication qui va se retourner contre l’entreprise. Par exemple, le jour où le community manager de pôle emploi s’était réjoui sur les réseaux sociaux d’être toujours un des sites les plus populaires auprès des Français. La décision est parfois difficile à prendre surtout lorsque le community manager est entouré de personnes non averties sur les réseaux sociaux et que l’on est pas épaulé par une tiers personne.

La journée d’un community manager

Un community manager commence sa journée par une veille sur les sujets qui intéressent son entreprise et sa culture digitale. Ensuite, il vérifie les résultats de ses comptes, et répond aux messages des utilisateurs.
Après sa veille, le CM prend son calendrier de publications et commencent à créer son contenu par de la rédaction d’articles, la prise de photo ou de vidéos ou même de la création graphique.
Durant la journée, il publie son contenu préparé, il pense déjà au contenu du lendemain tout en animant et répondant à la communauté. En fin de journée, il analyse les résultats de ses publications. Chaque mois, il prépare son planning de publications et le reprend en chaque début de semaine. Enfin, chaque début de semaine, le community manager se doit de réaliser un reporting sur ses actions afin de vérifier si son community management est efficace, quelles choses fonctionnent auprès de sa communauté et qu’est ce qu’il ne fonctionne pas.

Le community manager a donc des missions de conception de contenu, de rédaction, d’animation, de modération de la communauté et de veille pour son entreprise. Attention, ces missions sont celles d’un community manager de base mais dans une petite structure, de nombreuses autres missions seront demandées au CM.

L’annuaire des CM

Les CM s’organisent pour aider leur métier à évoluer et à se structurer. En effet, un annuaire des community managers a été crée afin d’avoir une véritable solution pour les échanges, les partages, les questions sur le métier. Sur cet annuaire, chaque CM a un profil personnel connecté avec les principaux médias sociaux afin d’ouvrir les portes à leurs autres profils, une boite à outils et la possibilité d’échanger ensemble via une messagerie instantanée.

Retrouvez l’annuaire des CM !

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Twitter a un nouvel outil analytics !

Nouvel outil analytics

Comme nous vous en parlions il y a quelque temps, Twitter était en pleine mutation et tentait de séduire des annonceurs par les innovations comme le bouton click to call ou l’envie de montrer le nombre de vues d’un tweet. Auparavant, nous ne pouvions connaître que le nombre de retweets, de mise en favoris ou de marquage de notre nom dans d’autres publications. Désormais vous pourrez accéder à de nouvelles statistiques pour votre compte sur https://analytics.twitter.com/about .

Twitter tend toujours à développer son offre marketing pour les annonceurs avec la démonstration du « reach » des Tweets, le nombre de personnes touchées ainsi que l’engagement.

Tout comme Facebook, Twitter offre toutes ces statistiques sur une seule publication mais aussi des statistiques sur du plus long terme pour faire des bilans sur certaines périodes. Twitter offre également une statistique intéressante qui est la carte du tweet. De plus, Twitter permet de mieux connaître ses cibles (caractéristiques, centres d’intérêts…) pour adapter sa stratégie éditoriale.
Vous pourrez bien sûr exporter l’ensemble de ses statistiques de votre page.

Sachant que Twitter n’opère aucun filtre sur nos tweets, nous pouvons penser que cet instrument est parfait pour attirer de nombreuses marques. Cependant, le type de réseau social, beaucoup plus basé sur l’instantané et sur le mobile avec des tweets qui ne restent que quelques minutes visibles pour les twittos dans leur timeline ne permet pas aux marques d’être visible par l’ensemble de ses followers. Ce constat montre donc que cet outil nie aussi à la force de persuasion du réseau social vis à vis des marques car les résultats ne sont pas si bon qu’un annonceur pourrait l’espérer.

C’est pourquoi cette innovation ne peut que me réjouir car elle apporte une nouvelle légitimité à des campagnes de publicités ou l’arrivée pour les marques sur Twitter et donc au poste de Community Manager pour gérer l’ensemble des actions, le traitement des résultats, et la mise en place de contenu efficace selon les cibles.

Twitter s’améliore pour la reconquête des investisseurs ainsi que pour attirer les marques annonceurs. Avec un traitement efficace des datas, Twitter risque de devenir de plus en plus dangereux pour Facebook.

Les autres réseaux sociaux devraient suivre cet exemple dans l’innovation pour continuer à grandir et attirer de nouvelles marques en tant qu’annonceur pour développer leur business model.

Dimitri Marié

Facebook annonce des publicités plus performantes !

facebook

Quand on se connecte sur son compte Facebook, que ce soit sur pc ou sur smartphone, on aperçoit rapidement le fil d’actualités, les notifications ainsi que les différentes invitations aux événements et aux jeux. Mais il y a un autre élément qui saute aux yeux et qui peut devenir rapidement gênant : les publicités !

En effet, les banderoles publicitaires prennent un espace de plus en plus conséquent sur le réseau social et il est difficile d’opérer des réglages pour les diminuer ou les supprimer. Alors, forcément, de nombreux utilisateurs se plaignent de ces encarts intempestifs qui empêchent parfois la bonne visibilité de la plateforme. Facebook, qui a bien compris le message que ses membres veulent lui faire passer, mais qui ne veut pas délaisser les annonceurs de plus en plus adeptes de ces publicités, a peut-être trouvé une solution qui pourrait satisfaire tout le monde.

Des publicités bien plus grandes.

Facebook a décidé de modifier le format des publicités : elles seront plus grandes que celles actuelles ! Ainsi, les illustrations prendront beaucoup plus de place et les textes associés ne seront plus à droite de celles-ci mais en-dessous, comme c’est le cas pour les annonces présentes sur le fil d’actualités.

 Nouvelle publicité Facebook

De la quantité vers la qualité.

« On se plaint d’avoir trop de publicités et Facebook nous les agrandit encore plus !! », c’est le genre de question qui vient à l’esprit tout de suite. Mais pas de panique, Facebook ne s’arrête pas là. En effet, la modification de l’affichage engendrera également une nette diminution du nombre de publicités présentes sur la page d’accueil.

La nouvelle stratégie de Facebook est donc de faire la part belle aux publicités afin d’offrir une meilleure expérience aux utilisateurs et d’augmenter le retour sur investissement des annonceurs. Pour cela, Facebook annonce même un engagement presque trois fois supérieur aux résultats actuels, ce qui n’est en rien négligeable pour les marques et les community managers.

Les nouvelles publicités devraient voir le jour dès la fin de ce mois d’avril 2014.

Rafaël De Oliveira