Créer la bonne publication sur le bon réseau social

les-10-plus-grands-reseaux-sociaux-au-monde-se-devoilent-en-chiffres-et-en-statistiques-UNE
La bonne stratégie pour publier

Chaque fois que vous vous apprêtez à publier quelque chose sur les réseaux sociaux, demandez-vous si ce que vous partagez mérite un commentaire ou même un partage. On appelle ça le « Reshare test ».
Demandez-vous si vos publications sont des publications « de valeur » pour les réseaux sociaux. Pour apporter de la valeur, il faudrait que les posts contiennent des informations, une analyse de fond sur un sujet précis, un post qui offre une assistance à la personne ou un divertissement (image, vidéo). A chaque publication, il faut chercher à apporter de la valeur à sa communauté. D’après Guy Kawazaki, fournir du contenu intéressant régulièrement pourra permettre aux marques 20% d’auto promotion.
Ensuite, sur les réseaux sociaux il est nécessaire d’être transparent. Il faut pouvoir se dévoiler plus vrai, plus humain, attentionné. Il ne faut pas hésiter pour une marque à exprimer ses valeurs.
Puis, le message doit être court sur les réseaux sociaux. Pour Guy Kawazaki il existe trois règles d’or pour écrire un post parfait sur les réseaux sociaux :

  1. Un titre de 50 caractères maximum
  2. Un corps de texte contenant au maximum 3 phrases
  3. L’utilisation de la voix active

Mais avec les réseaux sociaux et le nombre importants d’informations, il faut savoir attirer l’attention en quelques secondes.
Peg Fitzpatrick propose aussi d’ajouter des photos ou visuels qui viendront illustrer chacune de vos publications et créeront plus d’engagement parmi vos fans. Utilisez les hashtags car ils permettent de garder un fil entre les contenus diffusés sur un même sujet et de participé à une discussion autour de ce sujet. Ensuite, il est intéressant de planifier et programmer les publications sur les réseaux sociaux pour se dégager du temps pour la création de contenu. Pour Cela vous pouvez utiliser des outils tels que Hootsuite ou Buffer. Il faut également publier régulièrement sur les réseaux sociaux et définir un rythme de publication. Vous devez donc vous demander combien de fois par jour dois-je poster du contenu sur les réseaux sociaux. Attention, il ne faut pas être trop intrusif pour ses fans et être capable de fournir du contenu intéressant à long terme.
Puis, pour bien gérer vos publications, il vous faudra créer un compte « incognito » afin de vérifier ce que voit votre communauté.
Tous ces conseils permettent de mettre en place une stratégie sur les réseaux sociaux mais ne suffisent pas. En effet, chaque réseau social possède des spécificités différentes et des publics différents.

Des réseaux sociaux avec des spécificités différentes

Pour Facebook :

– Il faut fournir une information utile
– Utiliser un ton positif
– Fournir un lien
– Utiliser une image
– Penser mobile
– Répondre aux fans rapidement
– Publier aux heures de présence de la communauté

Pour Twitter:

– Utiliser des call to action
– Faire attention à l’orthographe de vos publications
– Utiliser des URLs raccourcis pour suivre des statistiques
– Utiliser des chiffres, des questions, des images
– Mentionner des influenceurs
– Retweeter utilement en étant pertinent

Pour Pinterest :

– Pas de visage humain : les images ne présentant pas de visages obtiennent 23% de plus de partages
– Couleurs multiples : les couleurs dominantes (rouge, vert foncé, rose) obtiennent 3 fois plus de likes et de partages
– Les images à dominante rouge ou orange ont 2 fois plus de repins que les autres
– Les images avec 50% de saturation des couleurs sont 4 fois plus partagées que celles avec 100% de saturation et sont aussi 10 fois plus partagées que celles qui sont en noir et blanc
– Les images en format portrait ont plus de succès que celles au format paysage

Pour Google + :

– Mentionner pour interagir avec la communauté
– Utiliser les hashtags
– Poster sur des sujets populaires pour augmenter votre visibilité
– Utiliser des images
– Repondre aux commentaires
– Rejoindre des communautés

Pour Instagram :

– Utiliser une légende pertinente et des questions
– Utiliser les hashtags
– Repondre aux commentaires
– Ne pas engager la vente des produits

Pour Vine :

– Utiliser les hashtags
– Améliorer la transition fin et début de vidéo
– Avoir un style dans la vidéo
– Prendre son temps dans la production de la vidéo
– Avoir une vidéo avec une bonne qualité d’image

Pour Tumblr :

– Indiquer le type de post
– Suivre les autres pour intéragir
– Choisir un modèle graphique simple mais efficace
– Utiliser les hashtags
– Liker et Rebloger des articles

PerfectPost-V3-Infographic

 

 

Des horaires différents pour chaque réseau social

Le meilleur moment pour partager sur les différentes plateformes sociales varie en fonction de plusieurs critères : secteur de l’entreprise, l’audience ou encore les caractéristiques du réseau en question.

L’infographie de Fannit, reprend les différents réseaux sociaux et les meilleures heures pour publier sur Facebook, Pinterest, LinkedIn, Google+, Pinterest ou encore Twitter. Mais la seule façon d’être certain de publier au bon moment est d’analyser toutes les données grâce aux outils proposés par les plateformes où des outils externes. D’après mon expérience personnelle, je peux dire que même si l’on vous donne des horaires de présence, il faudra tester différents horaires et vous pourriez être très surpris des résultats.

Pour Facebook :

Les données recueillies sur Facebook disent que 80% des utilisateurs mobile sur Facebook jettent un coup d’oeil à leur compte très tôt dans la journée.  De ce fait, publier très tôt en semaine entre 6h et 8h du matin peut être une bonne idée. De même pour l’après-midi ou il est préférable de viser la tranche 14h-17h. Le pire moment est le week-end entre 10h et 16h!

Pour Twitter :

On remarque un engagement conséquent lors des week-ends sur Twitter par rapport à la semaine. La tranche à privilégier est donc celle de 13h-15h. Il est par contre important d’éviter la tranche 20h-8h.

Pour Google+ :

Les statuts publiés entre 9h et 11h du matin sur Google+ sont ceux qui sont le plus vus. Publier entre 18h et 7h du matin reste en revanche déconseillé.

Pour LinkedIn :

C’est lors de la tranche 7h-8h30 et 17h-18h que le réseau social est le plus consulté. Il est grandement conseillé d’éviter de publier du lundi au vendredi entre 9h et 17h.

Pour Pinterest:

Le temps moyen d’une visite sur le réseau est de 16 minutes, dépassant ainsi tous les autres réseaux. C’est le samedi lors des tranches 14h-16h et 20h-23h que les publications verront leur plus grande portée. Evitez de publier entre 17h et 19h ainsi qu’entre 1h et 7h du matin.

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Qu’est ce qu’un Community Manager ?

formation-community-manager

Le profil du CM

Le Community Manager doit être un utilisateur éclairé des médias sociaux, connaître les codes de chaque réseau social, les utilisateurs présents sur ces médias et la communication à faire sur chaque plateforme. De plus, le community manager ne fait pas l’intermédiaire entre la marque et les utilisateurs mais il doit être le premier fan de son entreprise, comprendre son fonctionnement et adopter ses codes pour parler en son nom. Puis, le poste de community manager implique d’être curieux, de s’intéresser à de nombreux projets et d’être attentif à l’actualité afin de rebondir rapidement. En effet, la réactivité doit être une des qualités principales du community manager car les utilisateurs n’aiment pas que la réponse soit trop tardive. Enfin, il est bien évident que le sens du contact, la maîtrise de soi et du dialogue sont indispensables.

Le poste de Community Manager en 2014 en France

D’après une enquête, réalisée en ligne par Regionsjob.fr, du 15 au 30 Avril 2014 auprès de 760 professionnels en poste, le profil moyen d’un CM est une femme de 27 ans résidant en région. Cette enquête vous révèlera le salaire moyen, les conditions de travail, les missions, l’âge la formation et bien d’autres caractéristiques sur les community managers en 2014 en France.

Voici l’étude complète sur les community managers 2014 : http://fr.slideshare.net/captainjob/enquete-community-managers-2014

Infographie pour résumer l’étude : http://www.letudiant.fr/metiers/portrait-robot-du-community-manager.html?preview=140655639

Un besoin de crédibilité auprès du grand public

Quel CM n’a jamais entendu « Moi j’ai un vrai métier », « Tu fais seulement du Facebook ? c’est facile », même si être connecté sur les réseaux sociaux est un passe-temps pour certains, le community manager est là pour modérer une communauté et l’animer. Il passe donc beaucoup plus de temps à créer du contenu plutôt que d’être sur les réseaux sociaux. Pour être community manager, il faut absolument connaître l’ensemble des éléments de son entreprise, connaître l’importance de la communication, déterminer les enjeux de toutes informations pour l’entreprise. En effet, le Community Management peut être simple parfois mais il peut être à double tranchant d’autre fois. Si un community manager utilise parfois un type de communication qui va se retourner contre l’entreprise. Par exemple, le jour où le community manager de pôle emploi s’était réjoui sur les réseaux sociaux d’être toujours un des sites les plus populaires auprès des Français. La décision est parfois difficile à prendre surtout lorsque le community manager est entouré de personnes non averties sur les réseaux sociaux et que l’on est pas épaulé par une tiers personne.

La journée d’un community manager

Un community manager commence sa journée par une veille sur les sujets qui intéressent son entreprise et sa culture digitale. Ensuite, il vérifie les résultats de ses comptes, et répond aux messages des utilisateurs.
Après sa veille, le CM prend son calendrier de publications et commencent à créer son contenu par de la rédaction d’articles, la prise de photo ou de vidéos ou même de la création graphique.
Durant la journée, il publie son contenu préparé, il pense déjà au contenu du lendemain tout en animant et répondant à la communauté. En fin de journée, il analyse les résultats de ses publications. Chaque mois, il prépare son planning de publications et le reprend en chaque début de semaine. Enfin, chaque début de semaine, le community manager se doit de réaliser un reporting sur ses actions afin de vérifier si son community management est efficace, quelles choses fonctionnent auprès de sa communauté et qu’est ce qu’il ne fonctionne pas.

Le community manager a donc des missions de conception de contenu, de rédaction, d’animation, de modération de la communauté et de veille pour son entreprise. Attention, ces missions sont celles d’un community manager de base mais dans une petite structure, de nombreuses autres missions seront demandées au CM.

L’annuaire des CM

Les CM s’organisent pour aider leur métier à évoluer et à se structurer. En effet, un annuaire des community managers a été crée afin d’avoir une véritable solution pour les échanges, les partages, les questions sur le métier. Sur cet annuaire, chaque CM a un profil personnel connecté avec les principaux médias sociaux afin d’ouvrir les portes à leurs autres profils, une boite à outils et la possibilité d’échanger ensemble via une messagerie instantanée.

Retrouvez l’annuaire des CM !

Dimitri Marié – @dimitrimarie