Des évasions plus sécurisées avec Letmino

Letmino 3collaboractifs

En cette veille de fête nationale, alors que les premiers feux d’artifices sont tirés, la France à plutôt la tête aux départs en vacances. Alors pour aujourd’hui pas de grands projets d’entreprises, pas de guerre Facebook-Google-Apple, je vais simplement vous présenter une application qui pourrait bien vous être utile pendant vos évasions estivales.

Letmino, de l’anglais « Let me know » qui signifie « préviens-moi » vous permet, si vous êtes en danger, de lancer une alerte à vos proches depuis votre smartphone. Lire la suite

En 2014, Android passe le milliard de smartphones vendus !

Android 3collaboractifs

Souvenez-vous de 2013, un chiffre éloquent nous était communiqué, la commercialisation de smartphones à travers la planète atteignait presque le milliard d’unités !

Ce chiffre ahurissant annoncé il y a près de 12 mois est aujourd’hui devenu « normal ». La dernière étude de Strategy Analytics sur la vente de terminaux mobiles en 2014 est sortie, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la croissance est nette : 1,3 milliards de smartphones ont été vendus cette année, soit une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente. Une annonce relayant les données de 2013 à la rubrique des faits divers.

Google plus que jamais leader du marché des OS

Dans ces statistiques, une autre donnée est marquante, le marché des smartphones Android écoulés est supérieur à celui de l’ensemble des smartphones écoulés en 2013. 1,042 milliards de mobiles Android ont été vendus cette année, un chiffre qui correspond à plus de 80% des smartphones vendus. 4 smartphones sur 5 sont équipés d’un OS (système d’exploitation) Android !

Google accroît donc sa part de marché en plus d’accroître fortement ses volumes de vente car Android gagne presque 2% par rapport à 2013.

Apple fidèle à lui-même, les autres OS dans la tourmente

Apple a écoulé dans le monde 192,7 millions d’iPhones, suivant ainsi la croissance du marché en augmentant son volume de ventes. iOS reste ainsi le seul système d’exploitation stable capable de concurrencer Android. Leur positionnement sur un secteur plus qualitatif et le fait de ne commercialiser leurs OS que sur leurs terminaux confine Apple à cette part de marché. Il est cependant évident que le but des OS d’Apple n’est pas de miser sur la quantité mais bien sur la qualité. Les chiffres que je vous donne (tirés de Strategy Analytics) ne parlent pas ici que de parts de marchés quantitatives en objets.

Parallèlement, Microsoft, engagé depuis plusieurs années dans une bataille des OS avec Google, et qui voulait s’imposer sur le marché après son rachat complet de Nokia et l’affirmation de sa marque Microsoft Mobile semble marquer franchement le pas. Pas sur qu’une éclaircie soit en vue pour l’année 2015.

Après le monde des OS de PC qui avait été totalement absorbé par Microsoft, les différents acteurs s’étaient jurés de vouloir s’éviter un nouveau monopole du marché. Les OS alternatifs ayant divisés leurs parts de marché par trois et leur volume de vente par deux, on en prend pourtant tout droit le chemin, une seule chose change : le nom de l’entreprise qui s’affirme. Cette position dominante de Google (avec Android) expliquant au passage l’explosion du marché des applications mobiles se cristallisant de plus en plus sur les deux plateformes que sont l’Apple Store et Google Play.

Côté machines, les asiatiques dopent le marché

Si la quantité de smartphones vendus à explosée en 2015 c’est surtout grâce à l’émergence des marchés asiatiques. La Chine et l’Indonésie sont d’après Strategy Analytics deux « gros » moteurs de l’industrie qui continueront à booster la croissance en 2015.

Car Google vend des OS, mais Google vend beaucoup moins de téléphones ! Samsung est là et reste le maître chez Android mais son influence sur les résultats de l’OS propriété de Google se font decrescendo depuis début 2014 : le souffle du déclin pour l’entreprise coréenne ? Xiaomi a par exemple commercialisé 61 millions de mobiles en 2014 (5% de PDM).

Les historiques occidentaux peinent. Microsoft n’est même pas au niveau des émergents asiatiques avec seulement 38,8 millions de mobiles vendus et 3% de parts de marchés. Blackberry semble lui destiné à disparaître de la circulation malgré les efforts consentis pour le moderniser. De 20 millions de terminaux et 2% de PDM en 2013, l’entreprise est passée à 9,3 millions de smartphones vendus et 0,7% de PDM en 2014 : une longue mais certaine descente aux enfers !

De ces données statistiques, une seule chose est certaine. Pour ceux qui en douteraient encore, l’avenir est à l’utilisation et l’exploitation de données mobiles ! Et pour les utopistes adeptes d’une concurrence libre et élargie, Google vous salue bien !

Fabien Clouet  /  @fabienclouet

Microsoft veut mettre les pendules à l’heure avec Analog Keyboard !

Microsoft 3collaboractifs

Petit flashback : souvenez-vous c’était il y a un mois environ : la dernière keynote d’Apple ! L’événement annoncé en grande pompe nous avait permis de découvrir l iPhone 6 et l’iPhone 6+. Et pour ceux qui l’auraient déjà oublié : la marque à la pomme en avait également profité pour nous présenter sa montre connectée : l’Apple Watch.

Si l’objet ne sera commercialisé qu’en 2015, il est certain que les concurrents travaillent également activement sur le dossier. Et le dernier en date qui vient de faire parler de lui n’est autre que l’entreprise de Redmond : Microsoft.

La nécessité du renouveau

Nous vous l’avions déjà présenté sur le blog : la guerre des géants est permanente, notamment entre Google et Microsoft qui visent plus qu’Apple le marché de masse. Les OS (Operating System) sont le lieu de haute lutte, et si Microsoft tenait celui des ordinateurs, Google semble tenir la corde avec les téléphones (Android) tant la tendance à la mobilité est forte.

Mais ne faisons pas de Microsoft une victime de guerre, car l’entreprise sait très bien se placer. Preuve en est : Microsoft a gagné en 2013 plus d’un milliard de dollars grâce royalties des licences vendues pour le développement de l’application Android. Soit près de quatre fois plus que le chiffre d’affaire généré par toute la division Windows Phone.

Si l’on jette un œil aux tendances du marché mobile, la maigre part de Windows Phone a tendance à fondre encore. Le constat est donc sans équivoque : Microsoft gagne de l’argent mais commence à souffrir d’une notoriété d’image qui pourrait conduire la marque à devenir simple éditeur de logiciel à long terme. Il devient indispensable pour Microsoft de ne pas rater le prochain train.

Analog Keyboard : Microsoft tire en premier, mais personne ne connaît la taille du gibier

Face à la difficulté des opérations récentes entreprises, Microsoft attaque donc le marché du mobile encore plus mobile : celui des montres. L’objectif est clair, développer les technologies et les systèmes d’exploitation qui en feront un acteur incontournable. Et si Microsoft n’aspire pas dans un premier temps à développer des systèmes entiers à son nom, il vise les fonctionnalités indispensables qui lui permettront d’assurer son avenir.

Le dernier venu s’appelle donc Analog Keyboard. Si la version n’est encore qu’un prototype, elle se distingue de ses concurrents par sa capacité à l’utiliser sans la voix. Tous les acteurs du marché avaient misé sur l’organe vocal pour faire fonctionner un appareil dont la taille de l’écran ne dépasse pas 1,6 pouces. Vous pouvez donc grâce au logiciel de Microsoft envoyer des messages par l’intermédiaire d’une montre connectée et ce sans logiciel de reconnaissance vocal : un idéal de discrétion que je vous laisse découvrir en vidéo !

Je vous l’accorde, le processus de rédaction est un peu long, mais c’est bien là tout l’enjeu de la guerre de l’innovation. Car l’Analog Keyboard vise une utilisation pour les montres Android Wear, déjà positionnées sur le marché.

Si la course à la mobilité fait rage, Microsoft, Apple, Google, Samsung et autres multinationales croient au développement du marché des montres vu les sommes qu’ils y investissent. On ne connaît cependant toujours pas sa taille potentielle. Chose plutôt logique si l’on considère que l’on fait face à un objet dont l’utilisation n’est pas encore rentrée dans les mœurs.

Fabien Clouet   /   @FabienClouet