Getafinder, quand l’appli devient un coup marketing

Getafinder 3collaboractifs

Vous avez tous forcément déjà entendu parler de Tinder, la fameuse application de rencontres qui connaît un succès important. Et bien Tinder commence à faire des petits ! Je ne parle bien sur pas de personnes s’étant rencontrées sur l’application ayant décidées d’avoir ensemble des enfants, mais plutôt d’application similaires contextualisées. La dernière en date ? Getafinder !

L’agence publicitaire, El Ruso de Rocky, travaille depuis plusieurs années avec le club de Football Espagnol de Getafe. Les campagnes de communication réalisées ces dernières années furent pour certaines plutôt remarquées de l’autre côté des Pyrénées car plutôt osées. On peut dire que l’agence a continué dans la même veine avec ce coup-ci la création d’une application.

Getafinder fonctionne exactement comme Tinder, mais n’est utilisable que dans l’enceinte sportive du club, le stade Coliseum Alfonso Perez. Vous accédez sur l’application aux profils d’autres personnes que vous faites défilez, et vous obtenez des « matchs » lorsque deux personnes s’apprécient mutuellement.

Un concept novateur qui est très bien illustré par la vidéo de promotion de l’application.

Ne perdons pas de vu que derrière ce buzz il y a un véritable objectif marketing. Le club de banlieue madrilène dont le stade ne peut accueillir plus de 17 000 personnes peine à exister médiatiquement à côté des monstres que sont l’Atlético Madrid et bien évidemment le Real Madrid.

Par ailleurs, avec ses 9 000 spectateurs par match de moyenne la saison dernière, le club de Getafe possédait une des plus faibles affluences moyennes de spectateurs par match. Une affluence que le club veut accroître en trouvant des initiatives originales. Getafinder est donc une de ses solutions.

L’agence El Ruso de Rocky ironise même sur le sujet avançant que la meilleure façon d’augmenter le nombre de supporter, c’est tout simplement de les faire se rencontrer afin que naissent des « bébés supporters » de Getafe !

L’idée paraît plaisante, mais pour l’instant, messieurs les supporters il faudra vous battre, car au vu de la fréquentation des stades de football, j’ai bien peur que les filles soient beaucoup moins nombreuses à s’être inscrites sur l’application que les garçons.

Côté Club on espère que les résultats en terme d’affluence se feront ressentir, dans neuf mois peut être ?

Fabien Clouet  /  @fabienclouet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s