Ouishare Fest 2015, entre attentes et déceptions…

project_page_thumb_OuiShare_Fest_2015

Si vous suivez notre blog vous savez ce qu’est l’économie collaborative. Aujourd’hui, une communauté existe et grandit autour de ce sujet. Au delà des nombreux sites existants, Ouishare organise un évènement annuel autour de ce phénomène: Le Ouishare Fest. La version 2015 se déroulera sous le thème « Lost in transition ?» du 20 au 22 mai 2015.

Ouishare Fest 2015 sous le thème « Lost in transition ? »

201412option-11-1050x700

Pour sa troisième édition, Ouishare espère réunir plus de 1000 personnes venues du monde entier. Cet évènement est une occasion de réunir de grands acteurs de l’économie collaborative pour débattre et tenter d’organiser la transition vers l’économie de partage.

En effet, comme Fabien vous l’avait expliqué dans un article précédent, la transition de l’économie traditionnelle vers cette économie collaborative est obligatoire pour de diverses raisons. Le Ouishare Fest propose de s’organiser avec tous les acteurs de l’économie collaborative pour anticiper les futurs changements. Au programme de l’évènement, plus de 100 intervenants de 30 nationalités différentes et de domaines différents. Ces intervenants tenterons d’expliquer les actions menées dans des secteurs tels que l’informatique, la finance, la démocratie numérique, la gouvernance horizontale et l’internet décentralisé et les opportunités sociales et sociétales que celles-ci apporteront.

Des changements sont déjà visibles dans différents domaines grâce à des acteurs tels qu’Uber qui casse certains monopoles ou encore Airbnb qui a réussi à faire exploser le marché de l’hôtellerie.

Le succès des deux premières éditions s’explique par cette nécessité de transformation de l’économie mondiale et se prouve par l’essor de nombreuses start up tels que Blablacar, La Ruche qui dit Oui, Bnbsitter, Drivy, etc…
Le responsable OuiShare en France, Marc-Arthur Vauthey, explique que « l’émergence du numérique est en grande partie responsable de l’essoufflement des modèles économiques et sociaux du XXème siècle, la question n’est plus de savoir comment nous allons les sauver, mais comment nous allons profiter de l’effervescence créative qui opère aux quatre coins du monde pour en inventer de nouveaux, plus justes et plus efficaces. »

Un évènement qui reste fermé sur lui même 

Après avoir constaté l’intérêt de cet évènement, nous pouvons nous interroger sur un point : Pourquoi les organisateurs ne cherchent t-ils pas à mobiliser plus de monde. En effet, les personnes intéressées par l’économie collaborative connaissent déjà Ouishare et seront prêts à payer les frais d’inscription pour assister à des conférences. Or le thème « Lost in transition ? » ne s’adresse t-il pas à un plus grand nombre, au grand public ?
Je me pose la question de savoir si une personne peu convaincue par la consommation collaborative, ou même une personne ne connaissant que très peu de choses mais interpellée par les actions menées, voudrait tout simplement payer pour assister à des conférences autour de sujet tels que la démocratie numérique ou la finance collaborative. La réponse est tout simplement NON !
Le thème de ce Ouishare Fest 2015 était l’occasion de faire rentrer de nouveaux intéressés dans le mouvement et de prêcher l’intérêt de ce changement auprès d’un plus grand nombre.
Cependant, ce n’est pas avec la politique de prix qu’applique Ouishare, que l’évènement attirera du monde extérieur à l’économie collaborative. Par son caractère payant, j’ai le sentiment que l’évènement souhaite malheureusement rester fermé sur lui même, que les acteurs de l’économie collaborative souhaitent rester entre eux.
Si j’avais un conseil à donner, ce serait de prendre exemple sur le Salon des Entrepreneurs auquel j’ai pu assister et qui cherche à attirer un maximum de personnes pour leur donner envie d’entreprendre. Durant l’évènement, j’ai rencontré de nombreux entrepreneurs, mais également des porteurs de projets, des étudiants ou encore des personnes intéressées par l’entrepreneuriat mais qui n’avait pas encore d’idée. Après l’évènement, je pense qu’une grande majorité de ces personnes sont reparties encore plus motivées pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Elles ont assistés à de nombreuses conférences, d’ateliers ce qui a eu sur eux un effet positif à coup sûr. La possibilité de toucher un maximum de personnes ne s’explique que par une seule chose, la gratuité pour assister de l’évènement.
C’est donc la seule critique que je ferais à cet évènement, ne pas ouvrir ses portes aux plus nombreux. Ouishare prône le partage mais n’ouvre pas les portes de la connaissance de l’économie collaborative. L’ambition de Ouishare devrait être de rallier le plus grand nombre de personnes à sa cause, de faire comprendre les enjeux de cette nouvelles économie.
Je sais que de ma position la critique est facile et que les organisateurs doivent rentabiliser l’évènement. Mais en tant qu’acteur principal, il serait peut être intéressant d’ouvrir l’évènement à un grand nombre de personnes avec un mécanisme de financement participatif pour sensibiliser les non initiés dès le début de leur expérience.

Je sais que ce genre d’évènement est important pour l’économie collaborative qui reste en manque de notoriété, cela explique donc ma déception de ne pas voir l’évènement ouvert à un plus grand nombre de personnes. Je pense que les retombées pourraient être beaucoup plus importante avec une stratégie différente. Des blogueurs comme nous, par exemple, ne pourrons pas retranscrire les paroles des acteurs lors de l’évènement et de nombreuses personnes seront intriguées par les sujets mais ne paieront pas l’entrée et ne pourront donc malheureusement pas assister aux échanges qui risquent d’être intéressants et enrichissants.

Dimitri Marie – @dimitrimarie

Publicités

Une réflexion sur “Ouishare Fest 2015, entre attentes et déceptions…

  1. Merci Dimitri pour cet article, et surtout pour avoir partager tes réflexions et questions. En tant que organisateur du OuiShare Fest, je me permets de répondre à quelques des points que tu soulèves, sur lequel nous réfléchissons depuis longtemps et qui sont très important.

    Etant une organisation avec une grande communauté internationale qui contribué beaucoup à tous nos activités, un des plus grands défis pour nous dès le premier OuiShare Fest était de trouver une façon d’organiser un événement qui est ouvert et inclus les membres de notre communauté. Notre façon de résoudre cette problématique pour nous était de créer une diversité de possibilités pour des individus avec moins de moyens de participer: chaque année, on accueil plus de 80 bénévoles, 120 contributeurs aux program qui répondent à notre open call for proposals, 80 journalistes et bloggers, une dizaine de « community partners », 20 nouveau projets pour les OuiShare Awards et cette année, on a en plus décidé de offrir 100 « hacker tickets » à un prix très bas, pour des entrepreneurs et membres de la communauté. En tout, ce n’est que la moitié des participants du Fest qui payent leur billet, parce que le reste est impliqué activement dans l’organisation.

    Après, tu soulèves la question du grand publique, qu’on ne touche pas, et à ca je peux je juste répondre: pour nous, le OuiShare Fest soi-même n’avait jamais vocation à être un événement grand public. Nous sommes très conscient qu’il y a un vrai enjeu d’engager plus le grand public qu’on n’assume peut-être pas encore assez, mais notre intérêt était toujours d’organiser un événement pour des experts, des entrepreneurs et des entreprises qui connaissent déjà les sujets et pratiquent l’économie collaborative, pour avoir des discussions très profonds. En revanche, on a intégré des éléments grand public en 2013 avec une journée ouverte, en 2014 on a présenté l’économie collaborative à la Foire de Paris pendent 4 jours, et cette année, on réfléchit à un autre type d’événement grand public (dont l’implémentation dépend aussi de l’intérêt de la communauté parisienne de s’impliquer dans ce projet). A part de ca, nous sommes très heureux qu’après 2 ans dans le Cabaret Sauvage avec un wifi pas bien, on a trouver un solution cette année pour avoir un live stream pour toute l’événement, qui va nous permettre de toucher une public plus large et d’organiser des événements satellites dans nos autres communautés locales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s