Uber : un exemple pour faire sauter les monopoles !

uber

Dans le monde, il existe encore beaucoup de monopoles dans l’économie traditionnelle. Aujourd’hui, avec les nouveaux acteurs de l’économie collaborative, nous nous rendons compte que de nombreux leaders craignent l’arrivée de ses nouveaux modèles sur leur marché. Maurice Levy, PDG de Publicis, a même déclaré « Tout le monde a peur de se faire uberiser ».

En effet, Uber est un acteur important de la consommation collaborative qui tente régulièrement des nouveaux services. Chaque tentative donne place à des modifications sur les marchés ainsi qu’au niveau de la législation.

Uber possède une image forte tournée sur les activités des chauffeurs de taxi, au transport de voyageurs. Aujourd’hui, rencontrant de nombreux problèmes et avec un taux de pénétration important sur le marché, la société décide de se tourner vers des marchés statiques. Cette stratégie lui permettra de ne pas péricliter et même se développer grâce à sa puissance et sa notoriété dans les 45 pays dans lesquelles elle est déjà implantée. Pour exemple, UberFresh a été lancé l’été dernier en Californie pour tester le service de livraison de repas.

Je vous parlais la semaine dernière de l’application Sunday pour se faire livrer des croissants au lit le dimanche. On peut donc imaginer de nombreuses applications pour un service de livraison.

Uber teste, en effet, son service sur plusieurs produits comme la livraison de crème glacée, de vaccin contre la grippe ou même de produits pour chat. La société aide aussi les étudiants à déménager ou propose, à Hong Kong, des grands vans pour charger les affaires volumineuses.

Nous allons donc observer une forte diversification de Uber, au point que certains pensent déjà que la société deviendra le nouveau Google pour le service.

Mais Uber n’est qu’un des acteurs qui vont détruire les monopoles de la société pour la réorganiser !

En effet, Airbnb et d’autres risquent de chercher à se diversifier dans leurs activités, ce qui va permettre de concurrencer les leaders de certains marchés. La force de ces modèles restent l’acceptation et l’action de la société, elle permet de faire pression sur la justice et surtout sur certains lobbys qui souhaiteraient s’opposer au changement.

Dimitri Marié / @dimitrimarie

Publicités

3 réflexions sur “Uber : un exemple pour faire sauter les monopoles !

  1. Pingback: A San Francisco : Lyft met une claque à Uber… Et aux transports en commun ! |

  2. Pingback: Pinterest : une start-up qui vaudra 11 milliards de dollars. |

  3. Pingback: Uber : l’évolution continue… malgré des adversaires puissants |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s