Mc Donalds exporte le street-marketing dans… des journaux

Pour les adeptes de marketing, vous avez tous bien évidemment entendu parler de street-marketing. Pour les non-initiés, je rappellerai juste qu’il s’agit de développer un concept publicitaire dans la rue en utilisant le mobilier urbain et tous objets autres que des systèmes d’affichage « classiques ».

La chaîne de restauration rapide Mc Donalds avait comme d’autres lancé quelques opérations du genre dont la vocation première est d’attirer notre œil de façon plus pertinente qu’avec les affiches présentes en grand nombre. L’objectif principal derrière l’événement de street-marketing étant bien sur une mémorisation de la marque plus efficace auprès des consommateurs voire l’augmentation du capital sympathie lorsque l’humour est de mise.

StreetMarketing 3collaboractifs

Du street-marketing au « paper-contents marketing »

Parallèlement à Mc Donalds, on trouve la presse papier qui semblait un temps menacée par l’explosion du web et de la transmission « digitale » de l’information. Je pense que c’est toujours le cas, même si notre passion pour le papier et le fait d’acheter le journal reste encore ancrée dans les habitudes de notre société occidentale. Ce qui est certain en revanche, c’est que la difficulté à se financer existe toujours ! La publicité est bien sur le moyen numéro un : l’encart publicitaire fait partie intégrante d’un journal.

Quart de page, demi page, page intégrale, bandeau, en première page, quatrième de couverture… Toute une hiérarchie tarifaire a été associée de façon standard à l’ensemble du fonctionnement publicitaire des journaux. Ces dernières années, Mc Donalds s’est appliqué à mettre un coup de pied dans ces habitudes en publiant des publicités pour le moins originales.

Pub McDo Presse Papier

Concept révolutionnaire ou fausse bonne idée ?

La force de ces publicités est son utilisation des articles de presse. Car si certaines entreprises comme Heinz ont déjà fait l’expérience de l’utilisation du texte des articles, elles le faisaient avec de « faux articles » intégrés dans la page publicitaire. Mc Donalds retourne le principe en intégrant la publicité dans les pages dédiées à la presse : du « paper contents marketing » en quelque sorte.

Le concept Mc Donalds est donc directement inspiré du street-marketing. Et il a la particularité de retenir l’attention de façon prononcée. Seul bémol, lorsque vous vous promenez dans la rue, vous êtes sollicités par une multitude de stimuli, et c’est le plus original qui retient votre attention, d’où l’intérêt d’y mettre les moyens. En revanche lorsque vous lisez la presse, vous êtes concentrés sur le contenu et l’information qui vous est transmise. La publicité pourrait alors se positionner comme un objet de perturbation de lecture (avec des textes en couleur) plus qu’un objet fun qui attire l’attention.

Elle pourrait… Il n’y a là aucune certitude, mais le concept de Mc Donalds a été lancé il y a quelques années et n’a pas encore explosé dans les usages quotidiens. Il reste tout de même le fait qui si le géant américain tente l’expérience c’est qu’il pourrait y avoir une véritable opportunité à exploiter dans le concept.

De façon plus générale, cette déclinaison du street-marketing pourrait trouver d’autres idées dans d’autres contextes de vie de notre société ! Alors soyons attentifs, la publicité nous surprendra toujours !

Fabien Clouet   /   @FabienClouet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s