L’Allemagne veut connaître l’algorithme de Google… bon courage

google-allemagne.jpg-2754Qui veut la peau de Google ? 

Depuis plusieurs années, nous entendons de nombreuses affaires opposant les États ou les particuliers aux grandes sociétés du web. Par exemple, nous avons déjà vu Facebook attaqué en justice par un groupe de particuliers et critiqué pour son traitement de données personnelles. De plus, Google a déjà été forcé à créer un formulaire de droit à l’oubli par l’Union Européenne pour permettre aux internautes de demander la suppression d’articles sur eux.

Aujourd’hui, Google est en négociations avec la Commission européenne pour répondre ou non aux inquiétudes de ses concurrents. Il n’était pas encore question de fournir des informations sur l’algorithme de Google. Dans une interview à Bloomberg TV, Joaquin Almunia, commissaire européen à la Concurrence parlait d’un groupement de concurrents ayant fournit des arguments, des données qui permettent à la commission de demander à Google des explications. Il est évident que le géant du Web n’a pas encore répondu à ces sollicitations.
Des ministres européens mais aussi des groupes privés, des associations avaient déposé une plainte cet été pour forcer la commission européenne à prolonger l’investigation sur l’impossibilité d’exister pour la concurrence. Google a également été critiqué et attaqué par certains gouvernements car l’entreprise ne paye pas ses impôts dans les pays où il est présent.

L’Allemagne tient à vérifier l’algorithme

« Quand un moteur de recherche sur internet a un impact aussi grand sur le développement économique de tout un écosystème, cela devient un problème que nous devons traiter ». Dans un récent entretien au Financial Times, le ministre allemand de la Justice Heiko Maas confirme la position tranchée de son pays face à Google.
Google vient de recevoir une réclamation du gouvernement Allemand. En effet, un ministre allemand exige que Google rende transparent son algorithme de recherche. Toujours critiqué pour sa position ultra dominante, le géant du web va devoir s’expliqué sur le fonctionnement de ses critères de référencement. Le ministre de la Justice allemande estime que la seule solution au problème de l’objectivité dans la recherche sur internet serait que le groupe américain lève le voile sur son algorithme de recherche.

Cependant, sachant que Google ne communiquera pas son algorithme, le ministre allemand cherche à rassurer ce géant et a donc précisé au journal Frankfurter Allgemeine Zeitung que sa proposition ne consistait pas d’exiger à Google de rendre publique son l’algorithme mais, plutôt d’accorder un accès et un moyen de contrôle aux instances habilitées.

Mais grâce à sa puissance et ses alliés Google ne compte pas répondre favorablement à ces exigences européennes. Les autorités américaines se mêlent de l’affaire, par exemple Robert Kimmitt, ancien ambassadeur américain a tenu a rappelé à l’Europe l’importance du respect de la propriété intellectuelle.

Le Graal de Google : son algorithme

L’algorithme de Google au cœur des interrogations européens et de ses concurrents est considéré comme le cœur de l’entreprise. En effet, celui-ci a fait en sorte que Google devienne une des entreprises les plus puissantes du Monde et domine outrageusement le web et le monde des moteurs de recherche. Le géant a réussi à imposer aux marques, entreprises d’être référencé sur la première page de ses mots clés pour exister sur le web. De plus, Google possède 95% des parts de marché sur celui des moteurs de recherche or rendre publique son algorithme reviendrait à accepter que ses concurrents leur volent des parts en le copiant. Enfin, Google peut également avantager ses intérêts et ses autres activités car aucune information n’est connue sur son traitement du référencement. Il est donc impensable que le géant du Web fournisse la moindre information sur son algorithme, son facteur de différenciation, son avantage concurrentiel.

Même si l’Union Européenne semble puissante, il est logique que Google utilisera toute sa puissance financière et politique pour ne pas divulguer le moindre indice sur son Graal de peur d’être copié. Personnellement je ne comprends pas cet acharnement sur Google, nous savons ce que ce géant est capable de faire avec nos données ou autres. Cependant, il n’est pas normal de changer les règles sur un marché. Pourquoi personne n’avait demandé d’explication lors du lancement de Google ? Aux concurrents d’innover plutôt que d’exiger que Google divulgue ce qui fait de lui le leader.

Coca-Cola, Nutella n’ont jamais divulgué d’information sur ce qui fait d’eux des leaders mondiaux sur leur marché malgré de nombreuses critiques.

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Publicités

Une réflexion sur “L’Allemagne veut connaître l’algorithme de Google… bon courage

  1. Pingback: Ello, un réseau social viable ? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s