Le transport collaboratif fait encore des émules

Le transport en mode économie collaborative est très développé, ce n’est plus un secret. Outre-Atlantique, ce n’est pas forcément le covoiturage qui fait le plus parler comme c’est le cas en Europe, mais plutôt les entreprises proposant un réseau de véhicules de tourisme avec chauffeur. Uber est le leader mondial du marché (1 milliard de dollars de chiffre d’affaire annuel) et s’attire les foudres de tous les gouvernements à cause de son fonctionnement pas toujours en accord avec des lois pas encore en place. Derrière, l’entreprise Lyft, qui réunit tous ses utilisateurs sous le signe d’une moustache rose grandit à très grande vitesse.

Très actives dans les grandes villes du monde, ces deux entreprises viennent de s’attaquer à un nouveau défi : faire des véhicules de tourisme, des véhicules à utilité commune, concurrencer les transports en commun en quelque sorte !

Le précurseur Hitch pourrait se faire doubler

Le concept a été lancé il y a quelques mois à San Francisco par la start-up Hitch : celui de faire du covoiturage urbain sur des trajets courts. Le mot covoiturage n’est pas le plus adapté puisqu’il s’agit en réalité de véhicules de tourisme avec chauffeurs. Les utilisateurs précisent sur l’application mobile le quartier où ils se trouvent ainsi que la destination où ils souhaitent se rendre. L’application prévoit un recroisent des données de tous les utilisateurs et les centralise pour les transmettre au transporteur. Celui-ci pourra ainsi récupérer jusqu’à  quatre personnes dans le même quartier et les emmener à l’endroit souhaité.

Hitch 3 collaboractifs

Avec une telle application, Hitch pensait lancer une entreprise capable de s’imposer sur un nouveau marché, celui des personnes utilisant les transports en commun, pas assez fortunés pour payer individuellement les VTC mais disposés à les utiliser à moindre coût. Un coût qui est, pour le coup, diminué puisque le véhicule est partagé. Mais c’était sans compter sur les géants du secteur : Uber et Lyft.

Uber Pool et Lyft Line pour révolutionner le transport urbain

Les deux entreprises ont basé leur succès sur l’intérêt financier de leur offre. Elle permet à la fois aux chauffeurs de gagner de l’argent de façon intéressante et aux utilisateurs de payer un transport de qualité moins cher que les taxis classiques. S’attaquer à ce nouveau service signifie changer son système, puisque les utilisateurs pourront faire des économies mais les prix des transports baisseront également un petit peu puisque la qualité du service sera moindre (temps de trajet et confort d’espace). D’où la création d’interfaces différentes qui permettront de cibler une clientèle différente.

lyft line

Avec ces nouveaux arrivants, il sera très difficile pour Hitch de lutter. La start-up pourra au moins se targuer d’avoir devancé les deux leaders du marché américain et mondial dans le concept !

La révolution du transport urbain est donc réellement en marche. Faut-il s’inquiéter pour nos transports en commun ? Il ne faut pas s’emballer pour autant. Ce qui est certain en revanche c’est que la faculté de l’économie collaborative à atteindre toutes les strates de la société est réelle, le transport collaboratif nous le démontre.

Fabien Clouet   /   @FabienClouet

Publicités

3 réflexions sur “Le transport collaboratif fait encore des émules

  1. Pingback: Le transport collaboratif fait encore des &eacu...

  2. Pingback: WeDrive by Ville Mobile |

  3. Pingback: A San Francisco : Lyft met une claque à Uber… Et aux transports en commun ! |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s