Facebook critiqué pour son traitement des données !

Maximilian Schrems : « Les termes de Facebook ne sont pas valides selon les lois européennes »

Vingt-cinq mille personnes viennent de se joindre à l’Autrichien de 26 ans pour lancer une action judiciaire afin que le géant américain respecte la législation européenne en vigueur. Maximilian avait déjà déposé vingt deux réclamations à la commission de protection des données en Irlande où Facebook est installé.

Le Vendredi 1er août, il décide de porter plainte devant la cour de commerce de Vienne et a demandé à toutes les personnes majeures de le rejoindre afin de donner du poids à son action. Il souhaite que les européens arrêtent de se lamenter sur le fait que la vie privée ne soit pas respectée mais agissent contre cela.
Ce jeune de 26 ans attaque Facebook sur sa politique de confidentialité, son « tracking »… Mais il désire surtout que le réseau social se soumette à la loi européenne.
Le nombre de 25.000 permet à la plainte d’avoir un plus gros poids mais obligera également Facebook à modifier sa politique de traitement des données personnelles. En effet, si Maximilian avait été seul dans ce combat, le réseau social n’aurait eu qu’à modifier ses données personnelles.

Facebook se défend : « vous avez accepté les conditions, si cela ne vous convient pas, vous pouvez partir »

Maximilian souhaite néanmoins combattre les actions de l’ensemble de l’industrie technologique car pour certains produits d’Apple, Amazon, nous sommes tous obligés d’accepter les conditions de traitement des données personnelles.

Google a déjà été obligé de mettre en place un « droit à l’oubli » pour permettre aux internautes de demander à Google de supprimer un article à son sujet. Cette décision de l’Union Européenne a renforcé la prise de décision de Maximilian.
La première audience aura lieu à la fin de l’année 2014. Nous devrons attendre jusque là pour savoir ce qu’il en deviendra de la protection de notre vie privée sur le réseau social.

facebook-is-watching-you

Problèmes de protection de la vie privée sur l’application Messenger

Le 1er août 2014 tous les utilisateurs de Facebook ont dû télécharger l’application Messenger. Cette application demandait une série d’autorisations qui peuvent poser des problèmes au niveau de la protection de la vie privée des personnes. Voici des autorisations jugées très intrusives pour l’application de Facebook Messenger :
– Autorisation à modifier l’état de la connectivité du téléphone
– Autorisation à appeler des numéros de téléphone sans notre intervention
– Autorisation à envoyer des SMS sans notre intervention
– Autorisation à enregistrer le micro à tout moment sans notre confirmation
– Autorisation d’accéder à la caméra sans notre confirmation
– Autorisation à accéder à notre historique d’appel
– Autorisation pour l’accès à l’historique des données des contacts enregistrés sur téléphone.
– Autorisation à accéder aux informations personnelles enregistrées sur le téléphone.
Facebook démontre encore qu’elle profite de sa position pour imposer sa politique de traitement de base de données car désormais l’application est obligatoire.

Facebook rachète PrivateCore pour la sécurité des serveurs

Créée en 2012 par d’anciens de VMware et de Google et basée à Palo Alto en Californie, cette société développe un logiciel pour sécuriser les serveurs et leurs données. Sa technologie assure une protection pour préserver les applications qui tournent sur des plateformes cloud publiques ou des services sous-traités.

Ces exemples prouvent que le traitement des bases de données devient un affrontement entre les utilisateurs et le réseau social qui souhaite garder l’intégralité de sa liberté dans ce traitement. Facebook devient de plus en plus intrusif dans la vie de ses utilisateurs et renforce la protection de ses données car elles sont devenues le nerf de la guerre commerciale. Du côté des utilisateurs, on remarque de nombreuses critiques envers le réseau social et ses agissements.

Quel sera l’avenir du traitement des données personnelles ?
Jusqu’où ira Facebook pour s’immiscer dans votre vie privée ?

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Publicités

4 réflexions sur “Facebook critiqué pour son traitement des données !

  1. Le problème n’est pas tant de se questionner sur la stratégie de Facebook à propos de la vie privée des gens mais sur la dissolution que ce réseau social opère de l’espace public (espace où la loi commune s’exerce) en espace privatif, soumis à ses propres règles qui sont celles du capitalisme informationnel. Il faut également s’interroger sur sa capacité que les réseaux sociaux ont de faire croire aux gens qu’ils agissent comme des espaces publics ouverts où peuvent s’agréger des communautés d’intérêt. Cela fait diversion. Vous trouverez cette analyse dans le livre de Vincent Folliot « Les réseaux sociaux rendent-ils idiot ? La société de l’évitement figurée par Facebook et Twitter est-elle encore apte au politique ? ».

  2. Pingback: L’Allemagne veut connaître l’algorithme de Google |

  3. Pingback: Ello, un réseau social viable ? |

  4. Pingback: F8 : A quoi ressemblera Facebook en 2015 ? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s