Le marketing en Ligue 1 pour 2014/2015

Ligue-1

Un championnat à trois vitesses

Même si Canal+ ou autres médias essayent de nous faire croire à un championnat serré, tout le monde sait que le Paris Saint Germain règnera encore sur la Ligue 1 cette année. Cette domination se retrouve dans les différences de budget mais aussi de dépenses et du prix des abonnements.
En effet, le plus petit tarif d’abonnement du PSG est aujourd’hui de 395 euros alors que Lorient qui est le club qui pratique les prix les plus abordables a son abonnement le moins cher 99€. A noter que l’abonnement le plus cher au parc des princes atteint 2.700€.

Au niveau des budgets, le plus gros budget est évidemment le Paris Saint Germain qui a un budget de 490 millions d’euros tandis que le plus petit budget est le SC Bastia avec un budget de 22 millions d’euros. Il faut savoir que la Ligue 1 garde cependant un très net désavantage par rapport aux autres championnats européens. Pour illustration, Le LOSC (Lille) qui possède le 5ème budget de notre championnat avec 65 millions d’euros arrive à égalité avec le dernier budget de la Premier League en Angleterre.
Le PSG possède un très gros budget pour payer des salaires tels que celui de Zlatan Ibrahimovic a environ de 18 millions d’euros brut annuel ou celui de Thiago Silva a 15 millions d’euros brut annuel. Ces salaires sont impressionnants par rapportau salaire moyen en ligue 1 qui est de 540.000 € bruts annuels.

Le PSG a aussi été obligé, par le fair play financier, a développé ses outils marketing afin d’augmenter ses revenus. C’est pourquoi le contrat du sponsor du maillot du PSG est d’environ 25 millions d’euros par an alors que Marseille toucherait 7 millions d’euros par son sponsor maillot avec Intersport.

Les clubs sur les réseaux sociaux

Sur Facebook :

Les quatre premiers sont bien évidemment le PSG avec 12.3 millions de fans, Marseille possède 3.5 millions de likes, l’OL lui 1.5 millions et Monaco 1.4. Le FC Metz ferme la marche avec presque 66.000 fans sur Facebook.

Sur Instagram :

Le PSG domine les débats avec 365.000 followers devant l’AS Monaco avec 51.000 et l’Olympique de Marseille 18.500.

Sur Twitter :

Le PSG est là aussi le champion de France sur Twitter avec environ 1.5 million de followers, l’OM a plus d’un millions d’abonnés et l’OL quant à lui a 350.000 followers. Vient ensuite Monaco puis le TFC, ce qui n’est pas surprenant car ce club est très actif sur les réseaux sociaux et possède une véritable stratégie, pour exemple son débarquement sur Snapchat. Le dernier du classement est le SM Caen avec 12.300 followers.

Certains clubs de Ligue 1 sont aussi présents sur Snapchat, l’application mobile en vogue permettant d’envoyer des photos éphémères. En effet, le FC Metz, l’AS Monaco et le Toulouse FC se sont lancés sur ce nouveau réseau.

Crédit-photo-TFC-300x145

Un produit essentiel pour Canal + : des droits TV en hausse

Posséder une locomotive comme le PSG est tout de même une chance pour la Ligue 1 qui a vendu ses droits TV pour 607 millions d’euros pour la période 2012-2016 et qui le vendra aux alentours des 748 ,5 millions d’euros pour 2016.

On remarque une forte augmentation des futurs droits TV expliqué par plusieurs phénomènes. La première chose est l’arrivée de grandes stars, la deuxième, l’apparition d’un nouveau diffuseur avec de gros moyens financiers. Enfin, la troisième chose est l’obligation pour Canal+ de posséder des produits Ligue 1 de par son histoire et l’intérêt de ses clients pour ce produit. Si Canal+ venait, un jour, à perdre toute la diffusion des matchs de Ligue 1, la chaîne pourrait ressentir cette perte avec une forte baisse de son nombre d’abonnés.

Canal + a d’ailleurs ressorti les gros moyens pour la reprise de la Ligue 1 avec un spot publicitaire pour féliciter les cameramen.

Canal+ illustre, avec cette vidéo, toute la passion et l’expertise qui les animent pour apporter aux abonnés les plus belles rencontres et les images de sport les plus spectaculaires de manière décalée.

Un nouveau film pour réaffirmer son savoir-faire unique dans le traitement des matchs et affirmer son engagement auprès de ses abonnés en proposant les meilleurs matchs de Ligue 1.

Un trophée des champions pour le marketing

« En terme de revenus de commandites, on est très en retard par rapport à nos voisins », reconnaît volontiers Bruno Belgodère, directeur financier et marketing de l’Union des clubs professionnels de football (UCPF).

Il faudrait être capable d’internationaliser l’image de la Ligue 1 pour augmenter les recettes de sponsoring. Le PSG tente depuis quelques années d’exporter son image à l’étranger avec des tournées comme la dernière en Asie mais aussi avec l’achat de joueurs charismatiques pour des marchés visés. Beckham l’an dernier en est le parfait exemple, il fût recruté afin d’attaquer le marché asiatique rapidement.
La Ligue 1 tente elle aussi de s’exporter avec la délocalisation du match pour le trophée des champions. Pour l’image, malheureusement, un match PSG – Guingamp n’attire pas forcément beaucoup d’asiatiques néophytes de la Ligue 1.

Il faudra donc à la Ligue 1 et aux clubs de trouver de nouveaux moyens d’exporter leur image et développer leurs revenus marketing afin de ne plus être dépendant des droits TV.

Dimitri Marié – @dimitrimarie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s