Facebook teste un bouton « Buy »

Facebook_Buy

Et ce qui devait arriver arriva, Facebook toujours plus tourné vers le marketing pense à lancer un bouton « Buy » pour devenir toujours plus séduisant auprès des annonceurs et des marques. Avec sa puissance de ciblage, Facebook continue de développer ses outils marketing et diversifie ses capacités à générer du chiffre d’affaires.

Après avoir tenté de développer des market places, Facebook cherche à diminuer au maximum le circuit d’achat de l’utilisateur. En effet, avec ce nouveau bouton « Buy », l’utilisateur n’aura plus à sortir du réseau social pour acheter directement ses produits. Cette innovation est une avancée certaine pour le plus grand réseau social du monde. Elle permettra d’être toujours plus attractif pour les entreprises et donc développera des revenus supplémentaire, apportera des produits que recherche l’utilisateur selon ses habitudes et ses goûts. Enfin, l’innovation permettra de ne plus perdre l’utilisateur sur un autre site mais bien de le fidéliser encore plus dans le réseau social. Cette nouvelle fonctionnalité n’est développée que pour une petite partie des entreprises américaines mais beaucoup de marketeurs l’attendent déjà avec impatience. Cette nouvelle fonctionnalité apportera de nouvelles données sur vous. En effet, le réseau social pourra désormais connaître vos habitudes d’achats, vos dépenses moyennes, vos goûts encore plus prononcés, etc…

L’intérêt pour les marketeurs

Cette innovation est donc une aubaine pour les marketeurs qui voyaient déjà en Facebook un moyen de communiquer sur une large audience et de manière très ciblée. Aujourd’hui, ils voient en ce réseau social un futur moyen de réaliser du business et de développer leur chiffre d’affaire. Les Community Manager pourront également obtenir de nouvelles données quant à leurs campagnes et la plus importante de toutes qu’exigent souvent les annonceurs le ROI (retour sur investissements). Enfin, la forte baisse du reach ses derniers mois explique peut-être cette nouvelle fonctionnalité. Elle encouragera les marques à investir d’avantage dans une campagne Facebook que dans d’autres moyens de communication. Pour les marketeurs, cette fonctionnalité réduira au maximum le tunnel de commande afin d’obtenir un plus grand nombre d’achat qu’auparavant.

La question des données bancaires

Une question sur les données bancaires reste cependant en suspend. En effet, comment seront transmises et enregistrées ces données (data) par Facebook qui n’est pas réputé pour son intégrité sur le traitement des données personnelles après les affaires de manipulation de comptes. Facebook répond à ce sujet que cette fonctionnalité à été construite en gardant à l’esprit la vie privée. Des mesures ont donc été prises pour assurer un paiement sûr et sécurisé. Le réseau social assure qu’il ne partagera aucune information sur les données sur la carte de crédit avec des annonceurs. Cette annonce peut être vraie aujourd’hui mais le sera-t-elle demain lorsque Facebook cherchera encore à développer son chiffre d’affaire ? Car si Facebook assure que les utilisateurs pourront choisir d’enregistrer ou non leurs données bancaires pour leurs achats futurs, il ne dit pas qu’elle ne les enregistrera pas de son côté.

Les autres réseaux sociaux se préparent

Twitter avait déjà testé un bouton « Buy now » qui verra surement le jour rapidement aux vues du développement du nouveau bouton Facebook. Pour innover dans le secteur du e-commerce sur les réseaux sociaux, Twitter avait annoncé l’acquisition de Cardsping qui est spécialisé dans les paiements de produits et services d’enseignes offline pour des applications. Twitter cherche donc à développer ce moyen de paiement sur les tweets et dans ses applications. Cette acquisition donne de beaux espoirs à Twitter de développer son chiffre d’affaire avec une estimation à une augmentation de 370 millions de dollars pour 2017. Facebook et Twitter ne sont pas les seuls à innover dans ce secteur. D’autres réseaux sociaux se lancent dans l’aventure comme Snapchat qui met en place des solutions de paiements mobiles ou bien l’application Line. Enfin, certains pourraient s’appuyer fortement sur ce moyen d’acheter en ligne comme Pinterest basé sur la photo qui pourrait ainsi devenir beaucoup plus attractif pour les marques avec une audience principalement féminine et qui pourrait correspondre à l’acheteuse principale dans les ménages. La guerre dans ce secteur ne fait que commencer et il est certain que nous verrons arriver ce système très rapidement dans le monde entier car le premier remportera un grand morceau du gâteau à condition d’être tout de même innovant et efficace.

Dimitri Marié

Publicités

4 réflexions sur “Facebook teste un bouton « Buy »

  1. Pingback: Publicité : Facebook innove avec Atlas pour un ciblage multicanal performant |

  2. Pingback: Solutions de paiement sur mobile : la guerre a déjà commencé ! |

  3. Pingback: Pinterest : une start-up qui vaudra 11 milliards de dollars. |

  4. Pingback: F8 : A quoi ressemblera Facebook en 2015 ? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s