Good-Spot : l’autre regard sur le monde !

Good Spot 3collaboractifs

Partager son repas, son appartement, sa voiture, sa machine à laver, ses compétences en bricolage ou ses outils, tout ça se fait déjà dans l’économie collaborative avec plus ou moins de succès selon les domaines. Ce phénomène de société qu’est de faire des économies avec ses biens matériels commence à ne plus en être un, il rentre dans les mœurs. Mais qu’en est-il de celui qui consiste à partager sa matière grise ? Si quelques projets sont entrepris en co-création comme sur la plateforme américaine Quirky, l’avènement de ces pratiques n’est pas encore complètement intégré. On voit tout de même quelques bonnes idées qui commencent à émerger, et aujourd’hui c’est du côté de la culture et du tourisme que nous allons pour trouver un « Good Spot » !

Good-spot.com, l’économie collaborative du tourisme

Beaucoup d’idées de start-up nous viennent des Etats-Unis, c’est vrai, mais la France aussi porte ses projets novateurs : Good-Spot en est un exemple concret ! L’entreprise créée fin 2012 par David Rouxel nous vient tout droit de Dinan, en Bretagne. Enfin « tout-droit », plutôt avec des détours car son créateur est un vrai voyageur ayant vécu à San Francisco ou encore au Japon. De retour dans sa ville d’origine, il décide de mettre à profit ses compétences dans le web en lançant Good-Spot. Son concept est simple : mettre en relation les voyageurs et touristes aux locaux, éventuels guides, pour une expérience enrichissante dans tous les sens du terme !

Les utilisateurs, qu’ils soient amateurs ou professionnels, mettent donc à contributions toutes leurs connaissances des patrimoines locaux, leurs passions, leurs métiers ou leurs compétences dans des domaines techniques pour proposer aux touristes des expériences inédites, non-offertes par les organismes de tourisme locaux. Voyage au cœur des lacs de Plitvice en Croatie, atelier de bijoux marins à Dinan, randonnées pédestres vins et gastronomies autour de Porto, les possibilités d’expériences sont multiples et présentes dans différents lieux à travers notre monde. L’entreprise bretonne recense déjà près de 5 000 membres répartis à travers une soixantaine de pays, et sa croissance forte devrait lui permettre d’accroître rapidement le nombre de membres de sa communauté.

Good Spot 3collaboractifs 2

Des Greeters à la plateforme mondiale

Ce phénomène qui consiste à faire du tourisme avec des habitants locaux n’est pas nouveau, l’association Greeting créée en 1992 à New-York tendait déjà à faire le lien entre les touristes et les Greeters, guides bénévoles. Mais les aspirations actuelles de l’économie collaborative donnent des idées toutes autres de développement. Le service proposé sur good-spot.com est payant, estimé par le « guide » lui-même. Cela n’a pas que des inconvénients puisque le paiement par le web et l’identification certaine des interlocuteurs tend à transmettre plus de confiance et de sécurité.

Pour la suite, les deux axes de développement de la start-up sont l’internationalisation de la plateforme (et donc sa déclinaison dans différentes langues), ainsi que le référencement des offres sur les moteurs de recherche qui permettent une meilleure visibilité pour les touristes. Pour ça Good Spot devrait se lancer au Canada en Amérique du Sud et en Asie. La plateforme a déjà été adaptée en anglais et en espagnol mais David Rouxel souhaite rapidement proposer le site en italien et en allemand. Pour son internationalisation, Good Spot espère trouver des ambassadeurs dans différents pays qui seront à la fois des utilisateurs de la plateforme et des personnes qui pourront « vendre » Good Spot aux habitants locaux.

Parallèlement à cela, l’entreprise a obtenu en mars dernier le « Travel d’Or » dans la catégorie « jeunes pousses » des prix spéciaux du jury. Une reconnaissance de la part de la profession qui n’est pas un hasard aux yeux du démarrage entrevu par cette start-up qui vient de fêter il y a 2 jours ses 18 mois d’existence.

Développer l’image de son territoire, gagner de l’argent ou encore vivre une expérience unique, c’est en un clic, le tout pour voir le monde depuis un « Good Spot » !

Fabien Clouet

Publicités

Une réflexion sur “Good-Spot : l’autre regard sur le monde !

  1. Pingback: Prenez le large avec Boaterfly ! |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s