Coplayers, 1er programme de fidélité de l’économie collaborative

Coplayers

L’économie collaborative vit, se développe, prend de l’ampleur et s’impose. La preuve vivante de l’avènement de cette économie est incarnée par une toute jeune start-up parisienne Coplayers.

Coplayers, c’est l’idée de deux jeunes étudiants qui a germée plus d’un an avant le lancement de l’entreprise en décembre 2013. Cécile Chélim, 24 ans et Joffrey Goullet, 26 ans, tous deux adeptes de la consommation collaborative, et notamment des deux plateformes internationalement connues Airbnb et Blablacar, ont développé le concept d’un programme de fidélité pour tous les adeptes de la consommation collaborative !

La récompense d’une attitude

Le programme de fidélité Coplayers ne récompense pas l’euro dépensé comme peuvent le faire de nombreuses marques et entreprises, mais le nombre d’échanges qui sont réalisés par les utilisateurs des plateformes. Chaque échange va rapporter à l’utilisateur 10 points. Celui-ci peut donc accumuler des points qu’il échangera par la suite contre des bons de réduction.

L’entreprise est encore jeune, mais l’idée principale développée est louable : faire le lien entre les entreprises de l’économie partagée, et les autres. Car partager son matériel prend tout son sens à la seule condition que le matériel soit existant et fabriqué !

Gagner des points sera donc possible pour les coplayers (et gratuit), uniquement sur les plateformes qui adhèreront au programme de la start-up parisienne. Actuellement, deux plateformes sont clientes de Coplayers : Bricolib (troc d’outils entre passionnés de bricolage) et Luckyloc (location de voitures à 1€). Vous pouvez déjà collecter des points si vous êtes inscrits sur ces sites.

Collecter des points : pour en faire quoi ?

La start-up assure donc une double activité. D’une part convaincre les plateformes d’échanges et de partage d’adhérer à son programme, et d’autre part approcher les entreprises commerciales de produits diverses pour leur vendre une clientèle.

C’est en proposant aux plateformes un programme réfléchi leur permettant d’engager leurs utilisateurs et d’identifier leurs ambassadeurs de marque que Coplayers compte se développer. Les utilisateurs qui collectent les points en profitent ensuite dans les magasins démarchés et partenaires de Coplayers. Mais attention, les réductions sont proposées selon les activités leur ayant permis de gagner ces points. Un mordu de covoiturage pourra par exemple faire des économies sur l’achat de matériel pour équiper son véhicule (pneus, gps…).

De son côté l’entreprise Coplayers gagne de l’argent en proposant des formules premiums aux sites d’économie collaborative adhérents, ou en récupérant un commissionnement sur les transactions de ses coplayers sur les sites commerciaux partenaires.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7MuwX2PJS9g

Réadapter le concept du programme de fidélité à l’économie du partage, c’est donc l’objectif de ces deux jeunes entrepreneurs parisiens. Un objectif qui deviendra viable au passage de la première étape de la plupart des plateformes de l’économie collaborative : atteindre une masse critique d’utilisateurs.

Fabien Clouet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s