L’économie collaborative se tourne aussi vers les « riches »

Initié par une crise économique et le besoin d’un renouveau dans les modes de consommation, le phénomène de consommation collaborative paraissait se destiner aux classes moyennes, adeptes du web, et à même d’utiliser ces plateformes pour justement « faire des économies ». Seulement le phénomène internet avance tellement vite que toute la population s’y met. Et l’économie collaborative profite de cette vague pour étendre son champ d’action.

Preuve en est avec l’apparition de plateformes web spécialisées. Je vais vous parler ici de deux en particuliers : cojetage.fr et lecollectionist.com

L’économie collaborative des propriétaires fortunés

Cojetage.fr a été lancé en 2011 sur un concept simple, celui de remplir les jets privés pour les retours initialement prévus à vide. La plateforme web propose donc aux utilisateurs de réserver leur place de manière ponctuelle sur un des vols de retour proposé. Les vols ont lieu uniquement en Europe. Au niveau des tarifs, il vous est par exemple possible de vous rendre de Paris à La Rochelle mercredi 7 mai pour un prix de 200€ la place.

Cojetage

Lecollectionist.com a lui vu le jour il y a un an, en avril 2013 exactement. Le concept est similaire à celui de la célèbre plateforme airbnb : l’hébergement entre particuliers. Cependant, Le Collectionist s’est positionné sur un créneau de luxe. La plateforme propose en fait la location de villas pour une semaine de vacances. Autant dire que ce n’est pas abordable pour tout le monde, les prix variant de 7000 euros la semaine pour le moins cher à plus de 100 000 euros la semaine. Les propriétaires et les locataires ne se rencontrent pas, Le Collectionist assurant le lien entre les deux parties. Un service de conciergerie assure l’accueil et l’installation des locataires. La start-up assure son financement avec un commissionnement à hauteur de 20% de la transaction.

Le Collectionist

Les propriétaires de jets privés ou de villas adeptes du web et soucieux de rentabiliser au maximum leurs investissements trouvent avec ces plateformes des moyens originaux de se connecter aux autres et d’accroître leurs rentrées d’argent.

L’économie se transforme : l’économie collaborative s’impose

Mais réfléchissons un petit peu sur l’apparition de plateformes de ce type. Il est clair que les propriétaires de jets privés ou de villas n’ont pas de besoin indispensable de faire des économies. Et pourtant les plateformes évoquées précédemment trouvent leurs clients. Preuve en est que l’économie collaborative n’est plus motivée par le simple fait du gain monétaire mais par une attitude de consommation qui se veut différente, orientée vers l’échange et l’optimisation de ce que nous, êtres humains, créons et achetons.

L’heure du partage a donc définitivement sonné, mais la journée de l’économie collaborative ne fait que commencer !

Fabien Clouet

Publicités

2 réflexions sur “L’économie collaborative se tourne aussi vers les « riches »

  1. Pingback: Hébergement collaboratif : quelle plateforme choisir ? |

  2. Pingback: Prenez le large avec Boaterfly ! |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s