CLOAK : l’anti-social qui ne perd pas son sang-froid.

cloak

Une application pour éviter ses « amis »

Chaque mouvement connait ses vents contraires. Celui des médias sociaux, qui a explosé avec les avènements de Facebook et Twitter, n’échappe pas à la règle. La vie sociale sur le web voulue comme le prolongement de la vie quotidienne et des interactions physiques « in real life » fait désormais bel et bien partie de notre quotidien.

Cependant, certains acteurs ont décidé de prendre le contrepied de ce système qui nous conduit à côtoyer nos amis à chaque instant de la journée. L’application Cloak développée par les américains Brian Moore et Chris Baker s’inscrit dans ce mouvement !

Cloak développe donc un concept simple. L’application géolocalise vos contacts des réseaux sociaux Foursquare et Instagram grâce aux publications qu’ils émettent. De votre côté, il vous suffit d’identifier les « amis » que vous ne souhaitez pas croiser. L’application vous envoie une alerte dès qu’une de ces personnes indésirables est localisée dans une zone géographique proche de la votre.

Car si l’on peut percevoir l’aspect quelque peu touchant de recroiser son ex-amour de jeunesse et d’échanger quelques mots au hasard d’une rue, c’est une tout autre histoire pour ce qui est de son patron qui vous a viré comme un malpropre le mois dernier ou de son ex-femme/mari de qui vous gardez un amer souvenir depuis votre dernière prestation commune devant le juge.

L’ambigüité de la géolocalisation

Pour les créateurs de Cloak, la véritable vie, c’est donc celle où l’on peut passer incognito, comme le témoigne leur slogan : « Incognito Mode for real life ».

L’application ne se fait aujourd’hui qu’en anglais et n’est disponible que sous iOS. Elle pourrait se développer considérablement si des réseaux comme Facebook ou Twitter décidaient eux-aussi de s’associer à Cloak, et étendaient par conséquent la base de données.

Mais si la tendance de fond de l’application s’inscrit dans celle des réseaux anti-sociaux, qui chercheraient à éloigner les gens les uns des autres, il est bon de se demander jusqu’où ira le concept. Si Cloak participe au combat pour une vie et des rapports plus réels, il est clair qu’il prend aussi part au développement actif de la géolocalisation. Un fichage des personnes en temps réel qui ne donne plus l’opportunité aux gens de se cacher, alors que le mot cloak veut dire en français « cape ».

http://usecloak.com/

Fabien Clouet

Publicités

Une réflexion sur “CLOAK : l’anti-social qui ne perd pas son sang-froid.

  1. Pingback: Facebook se lance dans la géolocalisation avec Nearby Friends |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s